C’est une garantie à laquelle le Gouvernement tient plus que tout. En effet, les IVG se poursuivent normalement durant le confinement. Elles sont considérées comme un soin d’urgence et se poursuivent actuellement avec les mêmes garanties de sécurité et d’anonymat. Le confinement ne change rien aux démarches, et les autorités tiennent à le rappeler.

Les IVG pendant le confinement

Les autorités sanitaires françaises ont constaté que depuis le début du confinement, les demandes d’interruptions volontaires de grossesse sont bien moins nombreuses. Pourtant, il existe encore et toujours des grossesses non désirées. Mais avec le confinement, les femmes hésitent à se rendre à l’hôpital pour interrompre ces dernières, ce qui est problématique.

Voilà pourquoi le Gouvernement est sorti du silence il y a quelques jours. Le Ministre a tenu à rappeler que les IVG sont toujours pratiquées malgré l’épidémie de Covid-19. Les femmes peuvent consulter les professionnels de santé, et ne doivent pas hésiter à demander une IVG si tel est leur désir. Il faut faire les démarches avant que les délais légaux ne soient dépassés. Pour rappel, il est possible d’avorter jusqu’à la douzième semaine de grossesse en France.

L’adaptation des professionnels de santé

La démarche est simplifiée depuis le confinement et l’épidémie de Covid-19. En effet, les professionnels de santé s’adaptent afin de limiter au maximum les déplacements des patients et donc les risques de contamination. Aussi, actuellement, les IVG médicamenteuses sont privilégiées. Les deux premières consultations sont regroupées sur la même journée lorsque cela est possible. Le délai est prolongé à 9 semaines.

Il est également possible d’obtenir le médicament par téléconsultation. Il faudra alors se rendre dans une pharmacie avec l’ordonnance, puis prendre un second comprimé, et consulter un médecin dans les 15 à 21 jours suivants l’IVG médicamenteuse. Pour celles qui auront une IVG chirurgicale ou qui ont dépassé le délai légal, les démarches se font en milieu hospitalier comme habituellement. N’hésitez pas à contacter un médecin pour obtenir des renseignements si vous êtes dans cette situation.

Source :

Nouvel Obs

Recevez les actualités du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici