Bien que le coronavirus continue de faire de se propager, le monde n’aura jamais connu un aussi fort taux de fécondité. Il faut croire que le fait de forcer littéralement les populations à rester à la maison, pourrait bien aboutir à un nouveau boom des accouchements dans les semaines et mois à venir. Sinon, côté alimentation est-il recommandé de consommer du poisson durant sa grossesse ? Si oui, quelles espèces de poisson sont conseillées ? Lesquelles ne le sont pas ? Voici notre point focal sur ce sujet qui interpelle nombre de femmes enceintes en France et dans le monde !

Le poisson, une source de minéraux et vitamines

De manière général, enceinte ou pas, la consommation du poisson peut être très bénéfique pour une femme. En effet, la chair de poisson est extrêmement riche en minéraux. Notamment phosphore. Ou oligoéléments tels que l’iode, le zinc, le cuivre, le sélénium et le fluor. Mais aussi et surtout en vitamines A, D et E.

Du poisson – Crédits photo : Flickr

Le poisson, principale source de protéines animales

Le poisson est également plus riche en protéines, que la viande. Il s’agit donc de la principale source de protéines, avec une teneur moyenne de 18 % de sa chair, en protéines essentielles pour l’édification de l’organisme. Il s’agit donc d’une mine d’or sur le plan nutritionnel. Et c’est pourquoi le poisson est si prisé, depuis la nuit des temps.

Cependant, chez la femme enceinte c’est surtout la variété des poissons gras, qui est prisée. Les poissons de cette variété sont en effet la principale source en certains nutriments essentiels pour la femme enceinte. Notamment des Oméga 3. Il s’agit d’un acide gras dont le rôle dans le développement neurologique du fœtus a été prouvé par des études sérieuses.

Du poisson – Crédits photo : Flickr

Il est donc recommandé de consommer des Oméga 3 apportés de manière naturelle par l’alimentation, que ceux apportés par des compléments alimentaires, en général synthétisés.

Et les espèces de poisson les plus riches en oméga 3 sont le maquereaux, saumons et autres sardines. De plus ces poissons sont aussi riches en vitamine D, dont le rôle dans l’édification du système immunitaire, a également été prouvé. D’après l’OMS la période prénatale est surtout à risque chez les femmes souffrant de carence en Oméga 3. D’où l’Organisation Mondiale de la Santé préconise la consommation de poisson, durant la grossesse.

Source :

Recevez les actualités du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici