Avoir un bébé est loin d’être facile pour une femme. La société a tendance à enjoliver la situation mais nombreuses sont celles à souffrir après leur accouchement. Le post-partum est malheureusement trop souvent passé sous silence. Voilà pourquoi un nouvel hashtag est apparu sur Twitter, incitant les jeunes mamans à se confier en toute transparence.

Pas si simple…

Devenir maman est une véritable épreuve, et la période du post-partum qui suit donc l’accouchement, est difficile. Le baby blues, les suites de couche… sont des étapes parfois compliquées à gérer pour la jeune maman. Si elle a été fortement préparée à son accouchement, elle l’est beaucoup moins à ce qui l’attend juste après…

Les suites de l’accouchement sont un peu obscures. Et plusieurs militantes féministes sont sorties du silence pour dénoncer les difficultés du post-partum. Il s’agit de Morgane Koresh, Ayla Linares, Masha Sacré et Illana Weizman, et elles ont lancé l’hashtag #MonPostPartum. Le succès fut rapidement au rendez-vous, et de nombreuses jeunes mamans ont choisi de se confier.

Des confidences surprenantes

Les femmes se sont emparées de cet hashtag pour parler de sujets graves, comme les violences gynécologiques par exemple. Elles ont également insisté sur le fait qu’il ne faut pas faire peur aux futures mamans mais qu’il ne faut pas non plus idéaliser les suites de l’accouchement qui sont souvent difficiles à gérer. Les femmes y sont mal préparées et il est important de les informer en amont.

Elles abordent également la nécessité d’un congé paternité plus long afin de pouvoir être secondées avec l’arrivée du bébé. Et dénoncent les pressions de la société à retrouver rapidement un corps parfait et une sexualité épanouie. Autant de sujets délicats qui permettent d’être abordés en toute bienveillance sur les réseaux sociaux. Bravo !

Source :

Parents

Recevez les actualités du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici