Une femme enceinte - Crédits photo : Wikimedia Commons
Grossesse

Pilule contraceptive : est-il dangereux de la prendre en cas de grossesse (en ignorant être enceinte) ?

Inventée pour aider les couples à mieux gérer leur accès à la conception, la pilule est plus que critiquée par des organisations défendant le caractère sacré de la procréation. Recommandée en tant que mesure de contraception d’urgence ou au long cours, la pilule est parfois mal utilisée. Il peut notamment survenir une erreur conduisant à la prise d’une pilule, alors qu’on est déjà enceinte. Est-ce pour autant dangereux de prendre la pilule lorsqu’on porte déjà une grossesse mais qu’on l’ignore ?

Les contraceptifs, pas gages d’absence de grossesse

La pilule est considérée par certains couples à l’activité sexuelle assez relevée comme la solution miracle pour se faire des câlins sans risquer une grossesse. Pourtant, même si elles sont rares, les conceptions nonobstant la prise de contraceptifs existent. Avec une taux de fiabilité théorique de 99,7 % il est en effet assez peu commun de rencontrer une femme sous pilule contraceptive tomber enceinte. Cependant, dans la pratique, ce taux de fiabilité tomberait à 92 %. Ceci du en partie à des erreurs de prise de contraceptifs, des sauts de prise ou tout autre facteur extrinsèque ou non.

La pilule contraceptive – Crédits photo : Pixabay

Il peut donc arriver que l”on tombe enceinte durant son traitement contraceptif, et qu’on l’ignore. Malgré les signes assez courants d’une grossesse, notamment le gonflement des seins, les vomissements et nausées. D’autant plus que ces signes ne sont absolument pas spécifiques de la grossesse. Dès lors comment réagissent le corps et le bébé à la prise de la pilule ?

Pilule contraceptive et grosse, il n’y aurait aucun risque en fait

Nous avons posé la question à un spécialiste de la conception. Le docteur Philippe Deruelle, Professeur de Gynécologie-Obstétrique. Selon ce dernier, le fœtus et la mère ne risquent absolument rien en cas de prise de la pilule sur grossesse. Les seuls risques selon lui sont ceux liés à la prise de contraceptifs de la classe des progestatifs anti-androgènes. Ceux-ci auraient pour action de féminiser le fœtus mâle.

Source :

Magic Maman

Kevin
Rédacteur chez allofamille spécialisé sur les sujets liés à la famille.
Recevez les meilleurs articles par email chaque mardi et jeudi
+ +
Inline
Inline