C’est une annonce faite par le Ministère du Travail ce 29 avril qui fait actuellement vrombir les parents des petits Français. En effet, à partir du 1er juin, l’enfant devra retourner à l’école si l’établissement est en mesure de l’accueillir. Si les parents décident malgré tout de garder leur enfant à la maison, ils ne pourront plus bénéficier du chômage partiel

Une annonce compliquée

Il y a quelques semaines, on apprenait que les parents qui continuent à garder leur enfant à la maison passent en chômage partiel à partir du 1er mai. Mais après le 1er juin, la donne va changer. Après le déconfinement, les parents devront fournir une attestation de l’école à leur employeur. Cette dernière devra prouver que l’école ne peut pas accueillir l’enfant dans ses locaux.

En effet, sans cette attestation, les parents ne pourront plus bénéficier du chômage partiel. C’est la ministre du travail Muriel Pénicaud qui a annoncé la nouvelle sur France Inter ce mercredi 29 avril : « Le système de travail partiel pour garde d’enfant sera maintenu tel quel en mai, et à partir du 1er juin il faudra une attestation de l’école. Mais il est important que les enfants puissent retourner à l’école » De nombreux parents sont très en colère suite à cette annonce qui risque de compliquer les choses.

Le retour à l’école

On sait que le retour à l’école à partir du 11 mai sera compliqué. En effet, les classes ne pourront accueillir plus de 15 élèves. Mais toutefois, il faut qu’un maximum d’enfants soient à nouveau scolarisés.  De ce fait, s’il reste des places d’accueil, les parents n’auront d’autre choix que de les remettre sur les bancs de l’école. Faute de quoi, ils n’auront plus de revenus.

Cette décision fait évidemment beaucoup de bruit, notamment depuis que certains enfants développent des signes graves suite au Covid-19. Les choses ont encore largement le temps d’évoluer d’ici le 1er juin, mais pour l’instant, le non-retour à l’école au 1er juin aura une incidence directe sur les revenus des parents… Pas simple…

Source :

Recevez les actualités du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici