Des couches - Crédits photo : PxHere
ActualitésBébé

Des couches pour enfants contiendraient des substances cancérogènes, préviens l’Anses

2019 serait apparemment l’année des scandales financier. Après le massif rappel de jouet pour enfants et de moules à gâteaux, on se profile vers un rappel massif de couches pour enfants. D’après l’Anses, les ces dernières contiendraient des substances potentiellement cancérogènes suite à une exposition sur le long terme.

L’Anses tire la sonnette d’alarme

C’est via un cinglant rapport que l’Anses, l’autorité sanitaire française, a fait part de ses inquiétudes au sujet de la composition des couches pour bébés. Selon l’organisme étatique ces dernières contiendraient des substances susceptibles suite à une exposition prolongée d’induire un processus cancéreux chez le sujet une fois adulte.

L’alerte est d’autant plus grave que les couches jetables sont portées par les tout petits au moins durant les trois premières années de leur vie. Ce qui selon l’Anses représente quand-même la bagatelle de 4 000 couches jetables par enfant.

Des substances cancérogènes dans les couches pour enfants

Pour arriver à de pareilles conclusions, l’Anses s’est appuyé sur les résultats d’une étude menée conjointement entre 2016 et 2018 par le Service commun des laboratoires (SCL) et l’Institut national de la consommation (INC) qui édite notamment le magazine 60 millions de consommateurs.

Concrètement, les chercheurs auraient trouvé des substances chimiques dangereuses dans les couches pour enfants. Aucun fabricant ne fait apparemment mieux que la concurrence, puisque tous ou presque sont incriminés.

Des couches jetables pour enfants – Crédits photo : Flickr

La problématique avec ces substances en question réside dans le fait qu’elles sont susceptibles de migrer dans les urines. Puis se retrouver directement au contact des parties génitales et donc urinaires des bébés. La suite est assez simple à comprendre puisque les reins sont en communication directe avec ces parties contaminées.

De plus, l’Anses conclut en soulignant que ces substances sont ajoutées de manière volontaire. Notamment des substances parfumantes qui sont susceptibles de provoquer dans un premier temps des allergies. Mais aussi et surtout des produits contaminés dès leur genèse, soit les matières premières.

Source :

Magic Maman

Kevin
Rédacteur chez allofamille spécialisé sur les sujets liés à la famille.
Recevez les meilleurs articles par email chaque mardi et jeudi
+ +
Inline
Inline