Pixabay - Sanjasy
Bébé

Première mondiale : un bébé naît après une greffe d’utérus post-mortem

24vues

C’est une incroyable prouesse scientifique qui a permis de donner naissance à un bébé en parfaite santé après une transplantation d’utérus réalisée grâce à une donneuse décédée. C’est une première mondiale et cette expérience médicale s’est déroulée au Brésil.

Pixabay – PublicDomainPictures

Une première mondiale

Une petite fille est née au Brésil, au sein de l’Hôpital universitaire de São Paulo. Si on parle autant d’elle dans le secteur médical en ce moment, c’est tout simplement parce qu’elle est unique en son genre. En effet, elle a été conçue grâce à une transplantation d’utérus. Une opération très délicate et particulièrement compliquée. En effet, à ce jour, seulement onze transplantations ont permis à un bébé de naître, mais les utérus ont été prélevés depuis une donneuse vivante.

Or, cette fois, c’est une greffe d’utérus post-mortem. Il y a déjà eu une dizaine d’essais dans le monde, notamment en République tchèque et en Turquie. Mais ce fut chaque fois un échec. Cette petite fille est la première au monde à naître grâce à cette technique. Et c’est une excellente nouvelle car elle ouvre la voie à de nouvelles possibilités de traitements.

Une avancée majeure

Le docteur Dani Ejzenberg qui a dirigé l’étude a ainsi expliqué : « Le recours à des donneurs décédés pourrait élargir considérablement l’accès à ce traitement, nos résultats apportent la preuve que cela peut fonctionner, pour offrir une nouvelle option aux femmes frappées par une infertilité d’origine utérine. » C’est une maman âgée de 32 ans, née sans utérus, qui a bénéficié de cette greffe au cours d’une opération qui a duré 10h30.

La grossesse s’est déroulée sans complication, l’enfant est née par césarienne en parfaite santé. L’utérus greffé a été retiré pendant la césarienne pour que la mère puisse arrêter le traitement immunosuppresseur très lourd à supporter. Aujourd’hui, la fillette et sa maman vont très bien.

Cette étude est une avancée scientifique importante et pourrait redonner l’espoir à bien des femmes qui rêvent de devenir maman.

Source :

Magic Maman

Amélie
Rédactrice chez allofamille spécialisée sur les sujets liés à la famille.
Recevez les meilleurs articles par email chaque mardi et jeudi
+ +
Inline
Inline