Pixabay - annca
Enfant

Quand annoncer à son enfant que le père Noël n’existe pas ?

46vues

Croire au père Noël… Quoi de plus commun aujourd’hui, tant pour les enfants que pour les parents ? Et pourtant, nombreuses sont les mamans à se demander jusqu’à quel âge il faut y croire, et comment annoncer son invention à ses petits. On vous donne quelques indices.

La magie (commerciale) de Noël

Les enfants en bas âge croient en majorité au père Noël selon un sondage qui a été réalisé il y a quelques années. Le vieux monsieur à barbe blanche semble encore avoir un bel avenir devant lui. Il faut dire que son histoire est jolie, et que dans la nuit du 24 au 25 décembre, les plus petits (mais les grands aussi !) attendent son passage avec impatience.

Vous remarquerez que la naïveté et l’innocence des enfants leur permettent d’accepter sans le moindre doute les contradictions les plus évidentes. Mais croire au père Noël, ce serait rassurant, c’est le moment où tout le monde se réunit, c’est un instant de partages, de rires, de joie… Une sorte de journée suspendue dans le temps. Et c’est aussi pour cette raison que les enfants aiment Noël.

Pixabay – jill111

Et après ?

Ne précipitez pas les choses et savourez ce temps de l’enfance. Il faut essayer de garder précieusement ce petit secret, et attendez que l’enfant soit en demande avant de lui expliquer qu’effectivement le père Noël n’existe pas. Bien souvent, il en entendra parler à l’école par les copains et les copines, et vous aurez juste à le lui confirmer, en douceur.

Si l’enfant est prêt à entendre la vérité, alors la nouvelle passera bien ! D’autant plus que vous pourrez le rassurer en lui expliquant qu’il recevra toujours des cadeaux. Et surtout, responsabilisez-le en lui demandant de garder le secret pour les plus petits que lui. Il se sentira alors investi d’une belle et grande mission.

Le père Noël participe au ballet commercial du 25 décembre, ne le retirez pas trop tôt de la vie de votre enfant qui aime les cadeaux. Prenez le temps et laissez faire les choses, souvent c’est naturel et la révélation de la vérité n’est pas une épreuve aussi douloureuse que vous le pensez.

Source :

Enfant

Amélie
Rédactrice chez allofamille spécialisée sur les sujets liés à la famille.
Recevez les meilleurs articles par email chaque mardi et jeudi
+ +
Inline
Inline