Source : Pixabay. Les effets des écrans sur le sommeil des enfants.
Enfant

Les écrans ont peu d’effets sur le sommeil des enfants

43vues

Une étude de l’université d’Oxford a révélé que le temps que les enfants passent sur les écrans aurait peu d’effet sur leur temps de sommeil. Cela va à l’encontre des recherches antérieures selon lesquelles un temps d’écran excessif était lié à un manque de sommeil chez les enfants, ce que beaucoup constatent au quotidien au demeurant : parents, éducateurs, enseignants…

L’enquête a conclu que la relation entre le sommeil et l’utilisation des écrans chez les enfants serait extrêmement modeste. Cependant, selon un médecin britannique, les résultats ne correspondaient pas à son expérience clinique. L’étude menée par l’institut d’Oxford s’est appuyée sur les données d’une étude américaine de 2016 sur la santé des enfants, dans laquelle des parents de tout le pays ont répondu à des questions diverses sur leurs foyers.

Un effet vraiment minime ?

L’étude a révélé que chaque heure passée devant un écran serait associée à trois à huit minutes de sommeil en moins par nuit. Les écrans sont très présents dans la vie des enfants actuels et tant les professionnels que les parents s’inquiètent de plus en plus du temps consacré par les enfants devant ces appareils.

Voici une vidéo montrant les impacts des écrans sur les enfants :

En ce qui concerne le sommeil, il est à craindre que les enfants emmènent leurs appareils mobiles au lit et les utilisent quand ils devraient dormir. Il y en a qui se sont inquiétés des effets de la lumière bleue émise par de tels dispositifs.

Des données incomplètes

Mais l’auteur de l’étude pense que d’autres facteurs devraient être pris en compte. Se concentrer sur les routines au coucher et les habitudes de sommeil régulières, telles que des heures de réveil, sont des méthodes beaucoup plus pertinentes pour aider les jeunes à dormir que de considérer les effets des écrans.

De nombreuses études suggérant des liens entre le temps passé devant un écran et le manque de sommeil avaient des échantillons de très petite taille et nécessitaient des études beaucoup plus vastes pour trouver des preuves concluantes d’un problème.

Source :

BBC

Tiana
Rédacteur chez allofamille spécialisé sur les sujets liés à la famille.
Recevez les meilleurs articles par email chaque mardi et jeudi
+ +
Inline
Inline