Source : Pixabay. Le développement de l'empathie chez les enfants.
ActualitésEnfant

Comment se développe l’empathie ? Le rôle de soutien d’une mère ou d’un père

Le développement de l’empathie chez les enfants en bas âge est important pour le développement social ultérieur de ces derniers. Une plus grande empathie chez les enfants en bas âge est liée à la popularité ultérieure, à la qualité de l’amitié et à la compétence sociale. Une nouvelle étude nous aide à comprendre le rôle que jouent les mères et les pères dans ce  processus.

Les chercheurs ont observé 156 enfants âgés de deux ans avec leur mère ou leur père répondant à une poupée ressemblant à une vraie personne qui commençait à pleurer dans la même pièce. Ils ont découvert que plus le parent parlait de ces pleurs au jeune enfant, plus il accordait de l’attention au bébé. Lorsque les parents discutaient davantage, l’enfant était plus susceptible de décrire l’émotion qu’il avait remarquée chez le bébé.

Une similitude entre les enfants et les parents

La similitude des réactions d’empathie entre garçons et filles et entre mères et pères était frappante. Une seule petite différence a été observé entre les garçons et les filles, ces dernières proposaient une description verbale de l’émotion du bébé qui pleurait plus souvent que les garçons.

Ci-dessous les conseils d’un expert :

Et deux très petites différences entre les sexes ont été observées entre les combinaisons garçon/cille et mère/père. Les garçons exprimaient plus de détresse devant leur mère que leur père et les filles avec plus d’empathie devant leur père que leur mère.

Des faits intéressants suite à l’étude

L’étude a confirmé une découverte importante également trouvée dans d’autres recherches sur la manière dont l’empathie est développée. Il existe une grande différence entre un enfant en bas âge montrant une détresse en réponse à un bébé qui pleure et un enfant montrant une réponse empathique.

Certains enfants en bas âge font preuve de détresse et sont en mesure de contenir leur émotion. Pour d’autres, la détresse devient trop importante et ils ne peuvent pas interagir avec le bébé en pleurs, se concentrant plutôt sur leur propre détresse.

Tiana
Rédacteur chez allofamille spécialisé sur les sujets liés à la famille.
Recevez les meilleurs articles par email chaque mardi et jeudi
+ +
Inline
Inline