Source : Pixabay. Les effets du divorce sur les enfants.
ActualitésEnfantFamille

Le divorce risque de peser lourdement sur les enfants

Selon les chercheurs, les enfants dont les parents sont divorcés sont plus susceptibles de grossir que ceux dont les parents sont toujours ensemble. Le gain de poids est particulièrement marqué chez les enfants dont les parents ont divorcé avant l’âge de six ans, selon une étude récente.

Les chercheurs ont analysé des données sur 7 574 enfants nés entre 2000 et 2002. Les auteurs de cette étude ont affirmé que leurs conclusions appellent à un meilleur soutien en matière de santé pour les familles en crise. Les informations sur les enfants ont été recueillies par un organisme spécifique, qui suit la vie d’un échantillon représentatif d’enfants nés au début du nouveau millénaire.

Des conséquences durables

Parmi les enfants étudiés, 1 573, soit environ un sur cinq, avaient vu leurs parents se séparer à 11 ans. L’étude a également examiné la taille, le poids, l’âge et le sexe des enfants pour calculer leur indice de masse corporelle, une mesure utilisée pour déterminer si un individu est sain, a un surpoids ou est obèse.

Voici les problèmes d’obésité chez les enfants :

Les résultats ont montré que les enfants de parents divorcés ont pris plus de poids au cours des 24 mois qui ont suivi la séparation. Et l’étude a également révélé que les enfants de parents séparés étaient plus susceptibles de devenir obèses dans les 36 mois suivant le divorce.

Un véritable problème de société

Les auteurs ont suggéré que, l’étude ayant été arrêtée à l’âge de 11 ans, les données pourraient sous-estimer toute l’ampleur de la prise de poids des enfants au fil du temps. Les chercheurs font valoir que les efforts visant à empêcher les enfants à risque de prendre du poids devraient commencer dès la séparation.

Une intervention précoce pourrait aider à prévenir, ou du mois à atténuer, le processus qui conduit certains enfants à développer une obésité malsaine. L’étude s’est surtout concentrée sur les conséquences de la première séparation des parents biologiques. Par conséquent, les enfants dont les parents se sont réconciliés par la suite ne sont pas inclus dans l’analyse.

Source :

BBC





Tiana
Rédacteur chez allofamille spécialisé sur les sujets liés à la famille.
Recevez les meilleurs articles par email chaque mardi et jeudi
+ +
Inline
Inline