Bien que le coronavirus continue de faire de se propager, le monde n’aura jamais connu un aussi fort taux de fécondité. Il faut croire que le fait de forcer littéralement les populations à rester à la maison, pourrait bien aboutir à un nouveau boom des accouchements dans les semaines et mois à venir. Sinon, côté alimentation est-il recommandé de consommer du poisson durant sa grossesse ? Si oui, quelles espèces de poisson sont conseillées ? Lesquelles ne le sont pas ? Voici notre point focal sur ce sujet qui interpelle nombre de femmes enceintes en France et dans le monde !

Au fait quel risque y-a-t’il à manger du poisson durant sa grossesse ?

Il faut ici faire le distinguo entre poisson cru et poisson cuit. Car le poisson cuit n’est pas interdit pendant la grossesse, bien au contraire. A la seule condition qu’il soit bien cuit, et nettoyé dans les bonnes conditions avant cuisson. Ce qui est en revanche déconseillé, de manger du poisson cru durant la grossesse.

Du poisson – Crédits photo : Flickr

En effet, la viande comme le poisson crus, peuvent être les réservoirs ou les vecteurs d’une infestation par des germes infectieux tels que le Toxoplasma gondii ou la Listeria monocytogenes, qui induisent chez ceux les portant une toxoplasmose ou une listériose.

Or toute infection durant la grossesse peut être l’élément déclencheur de la libération de substances biologiques qui déclencheront de manière prématurée un travail de grossesse. Il peut donc s’en suivre un accouchement prématuré, ou pire, une fausse couche.

Du poisson – Crédits photo : Flickr

Raison pour laquelle le poisson et la viande crus sont à prohiber durant les 9 mois de votre grossesse.

Le cas du poisson fumé

S’il est clair que le poisson cru doit être à éviter durant la grossesse, qu’en est-il du poisson fumé ? D’après les spécialistes, il serait lui aussi à éviter durant vos 9 mois de gestation.

Du poisson fumé – Crédits photo : Flickr

En effet, le poisson fumé est chargé de toxines apportées par la fumaison. De plus, ce poisson serait partiellement cuit. Ce qui ne garantit absolument pas que tous les germes y ont été effectivement éradiqués, durant la cuisson. Le risque infectieux subsiste donc chez la femme enceinte, et donc le risque d’accouchement prématuré ou de fausse couche, en cas de consommation de poisson fumé.

Source :

Recevez les actualités du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici