Le COVID-19 a pris le monde de cours et en otage, alors que personne ne l’attendait. Depuis décembre 2019, le monde retient son souffle et tourne au ralentit. En France, la situation n’est guère meilleure qu’il y a quelques mois, et ce contexte favorise la naissance de nouvelles maladies, comme celle au sujet de laquelle Marie Vades, une mère d’enfant vivant à Latour-Bas-Elne, a voulu avertir le Président de la République. Cette maladie porte le nom de PIMS. Il s’agit d’un syndrome lié au COVID-19.

Le désir d’alerter

“Alerter sur la situation sanitaire grave”, voilà les motivations exprimées par Marie Vades, qui souhaitait tenir informé et alerter les autorités au sujet de ce nouveau syndrome qui ne cesse de progresser dans les Pyrénées-Orientales.

Un enfant, sa maman et le médecin, à l(hôpital – Crédits photo : PxFuel

En effet, la jeune maman et son conjoint ont vécu des jours atroces, voyant l’état de santé de leur fille se dégrader chaque jour un peu plus. En écrivant à Emmanuel Macron, elle espère donc attirer l’attention sur le PIMS. Pour information, ce syndrome aurait déjà touché 500 enfants en France en une année.

Mon mari et moi avons vécu les pires jours de notre vie. Notre fille était en train de mourir sous nos yeux. Votre devoir est d’informer massivement pour protéger nos enfants et qu’ils soient pris en charge de manière rapide et efficace. Les nôtres retrouveront-ils une vie normale ? Quelles seront les conséquences de ce manque de réactivité ? Tant d’interrogations sans réponse même auprès des professionnels… Nous sommes seuls face à notre peine, nos vies chamboulées, nos nuits blanches, nos enfants qui souffrent” déclare-t-elle dans sa lettre ouverte.

Un père et son enfant nouveau-né – Crédits photo : Flickr

De sa définition francisée syndrome inflammatoire multisystémique pédiatrique, le PIMS est une complication du COVID-19, qui touche uniquement les enfants. Cette infection (car il s’agit en effet d’une infection), serait liée à un antécédant de maladie à coronavirus.

Un diagnostic complexe

Bien que le PIMS soit désormais mieux pris en charge en France, c’est surtout la problématique de son diagnostic qui en fait une pathologie redoutable. En effet ses symptômes peuvent aisément se confondre à ceux de la maladie de Kawasaki. Il faut savoir sur l’âge médian des patients qui en souffrent est de 7 ans.

Recevez les actualités du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici