L’hiver montre déjà ses premiers flocons de neige et dans quelques semaines il faudra dealer avec un confinement sous couvert de températures glaciales. Du coup, confinés à la maison, ou sujets à un couvre-feu, quelle alimentation adopter cet hiver pour votre enfant ? On fait le point sur les éléments clé à introduire dans ce que votre bébé mangera durant ces 3 prochains mois !

Des sucres lents, pour une qu’il ait toujours la pêche

Le combat avec le sucre est surtout lié au type de sucre dont il est question. En effet, les nutritionniste recommandent des sucres lents. Qui prennent suffisamment de temps pour être métabolisés dans l’organisme. Au contraire des sucres rapides qui sont rapidement ingérés et métabolisés par le corps. Et à la suite de leur utilisation des déchets graisseux sont générés.

Des céréales pour le petit-déjeuner – Crédits photo : Pexels

Ainsi, il faut privilégier les sucres lents. Qui sont en général versés en cascade céréales et les féculents. Ces sucres fournissent protection et énergie, pour un corps en bonne santé.

Les yaourts pour faciliter la digestion

Durant l’hiver, le corps fonctionne au ralenti. En effet, l’homme est sur le plan biologique, un animal. Et du coup, en temps de froid son métabolisme de base est accru afin de maintenir stable sa température corporelle. Cependant, tout son organisme ne fonctionne pas pour autant plus rapidement. Ses intestins par exemple, eux, fonctionnent au ralenti.

Un pot de yaourt aux céréales – Crédits photo : Pixnio

C’est pourquoi des apports de laitages sont les bienvenus afin de faciliter la digestion. De plus ces yaourts aident à reconstituer la flore intestinale et ainsi mieux protéger l’organisme.

Le chocolat, pour qu’il éduque son palais

Les enfants acquièrent très tôt le goût des bonnes choses. Et cela est surtout vrai en ce qui concerne l’alimentation. En effet, à partir de 5 ans, vous pouvez déjà songer à lui donner un carré de chocolat. Histoire de l’amener à éduquer son palais au goût prononcé de cet aliment aphrodisiaque.

Du chocolat à n’en plus finir – Crédits photo : PxHere

Privilégiez le chocolat noir. Qui est riche en fer et magnésium ! A défaut de le rendre plus aguerri aux plaisirs culinaires, cela lui évitera un coup de blues.

Source :

Recevez les actualités du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici