Avec le contexte socio-économique qui prévaut dans le monde depuis quelques années, nombreuses sont les maladies jadis éteintes qui refont surface en force. Notamment les maladies sexuellement transmissibles et les maladies du péril fécal ou de contact. Alors elle-même éteinte depuis 1940, la scarlatine fait son grand retour en France. Cette maladie de la peau fait rage et il est plus que conseillé de protéger vos enfants.

Au fait c’est quoi déjà la scarlatine ?

Pour aller droit au but et le plus simplement du monde, sachez que la scarlatine est une maladie contagieuse infantile qui connaît une prédominance fulgurante chez les enfants de 5 à 10 ans.

Elle est causée par un germe nommé streptocoque β hémolytique du groupe A. Qui entre autres est aussi à l’origine de l’angine bactérienne. Alors éteinte peu après 1940, la scarlatine sévit de nouveau en France.

Comment se manifeste la scarlatine ?

La scarlatine est caractérisée par une forte fièvre. Elle atteint souvent les 40°, et s’accompagne de vomissements, mal de gorge, amygdalite (amygdales gonflées), de même qu’une éruption cutanée.

Elle est parfois confondue à la rougeole. La différence entre les deux maladies étant le siège d’installation de l’éruption cutanée (torse et le reste du corps pour la scarlatine, et début au niveau du visage pour la rougeole).

La bactérie n’est plus la même

Le phénomène de résistance bactérienne semble aussi être passé par là. Puisque le streptocoque incriminé dans la scarlatine a également évolué. Celui-ci aurait d’après les chercheurs acquis des toxines superantigèniques.

Les rougeurs sur la peau sont-elles un signe du Coronavirus
Canva

Ce qui veut peu ou prou dire que le traitement actuel contre la scarlatine a peu de chances de fonctionner sur cette nouvelle souche qui a déjà fait 459 victimes à Hong Kong.

Comment protéger mon enfant ?

Tout comme pour le coronavirus, la scarlatine est une maladie de contacts et fluides biologiques. Il est donc conseillé de laver régulièrement et abondamment les mains de vos enfants. A de l’eau et du savon. Sans oublier votre compagnon de toujours : le gel hydroalcollique.

Source :

Recevez les actualités du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici