Il y a plus d’une décennie déjà, les émissions télé mettant en vedette des chefs ou des apprentis faisaient leur apparition à l’écran et créait un engouement nouveau pour se remettre à cuisiner à la maison. En 2020, la pandémie du coronavirus aura eu un effet similaire.

Le repas : un des événements clé de la journée des confinés

Après 7 semaines de confinement, les Français avaient pris en moyenne 2,5 kg en plus de poids corporels. Pourtant, un grand nombre d’entre eux ont profité de cette parenthèse pour se remettre au sport. Mais ce n’est pas cela qui nous a empêchés de prendre du poids, n’est-ce pas ? Le problème n’est pas (seulement) que les citoyens de l’Hexagone ont passé beaucoup de temps à regarder Netflix, pop-corn et cola en mains, mais bien qu’à l’heure des repas, ils en profitaient pour être ensemble… et bien manger en famille.

Une habitude qui, semble-t-il ne disparaîtra pas entièrement dans cette phase de déconfinement. Trop heureux de retrouver Cyril Lignac sur leur télé, à tous les soirs, ils en redemandaient, si bien que l’émission a été poursuivie pour encore quelques semaines tout au moins. Et dans la vraie vie, les parents encouragent maintenant leurs enfants à s’épanouir en cuisine, grâce à des cours par correspondance. Cet atelier cuisine pour enfant permet à ceux-ci de relever des défis culinaires mensuels pour se former à l’art de bien manger. Et pour se faire, il faut savoir bien cuisiner ! Attention Top Chef 2030…

Lorsqu’ils ont le temps, les Français aiment cuisiner

A Paris, comme dans les autres grandes villes françaises, il n’est pas rare de devoir se contenter de repas tout-prêts, car le temps manque pour s’adonner aux plaisirs des fourneaux. On compense parfois en prenant place autour d’une table de restaurants pour profiter des différentes cuisines des régions de France. L’art de la table fait partie de la culture française, et trouver le temps de concocter de bons plats pour la famille et les amis nous procure du plaisir.

C’est pourquoi il n’est pas surprenant que la crise sanitaire nous ait amené à nous réjouir, chaque jour, à prendre place avec nos co-confinés pour partager un bon repas. Il est fort probable qu’un grand nombre d’entre nous se régalait tous du même plat durant le confinement, après avoir religieusement suivi les cours du grand chef à la télévision (avec des résultats différents). Mais nous devrions tous avoir retrouvé notre poids pré-coronavirus d’ici la fin de l’été, après avoir passé à nouveau, quelques semaines aux pas de course… afin de maintenir le rythme effréné de nos vies.

Recevez les actualités du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !