L’humanité n’aura jamais autant connu de soucis à procréer. Du moins en ce qui concerne les habitants des pays hautement industrialisés, où tout est fait pour faciliter la vie des populations tout en les sédentarisant. Cependant, les habitudes alimentaires auraient également un impact sur la capacité de l’homme à procréer. Notamment sa consommation sucre, qui d’après une récente étude altérerait la qualité du sperme humain.

Trop de sucre peut altérer votre sperme messieurs !

C’est une drôle de fin d’année qu’a servie suédoise la revue PLOS Biology, qui a publié les résultats d’une de ses plus récentes études. D’après les conclusions de ladite étude, le sucre aurait un impact négatif sur la qualité du sperme de l’homme. Alors qu’on a longtemps pensé le contraire.

La fécondation – Crédits photo : Thought Co

Conduite par des chercheurs de l’université de Linköing dans le Nord du pays, cette étude révèle bien d’autres surprises.

Le sucre pas bon pour le sperme

Ce n’est une info inédite pour personne, on le sait tous désormais le sucre est tout sauf bon pour la santé. Du moins à forte dose et surtout lorsqu’il n’est plus suffisamment capturé par les muscles et le foie dans l’organisme.

Or personne n’aurait pensé qu’il y aurait également une corrélation entre une alimentation riche en sucre et la capacité d’un homme à procréer. C’est la conclusion de l’étude menée par Anita Öst, maîtresse de conférence émérite dans une université suédoise de renom.

La fécondation – Crédits photo : Pixabay

Concrètement, après avoir soumis son échantillon d’étude à un régime hyper-glucidique pendant une semaine, la chercheuse a remarqué une nette augmentation des taux de triglycérides dans le sang des participants. La suite logique d’une telle hausse du taux de triglycérides étant essentiellement la survenue de problèmes cardiaques et d’obésité. Or vous devez savoir que la production endogène de sperme est sous le contrôle de la testostérone, une hormone masculine dérivée des lipides. Une trop forte quantité de ces lipides (obésité) entraînerait d’après la chercheuse une altération du processus de fabrication du sperme, et donc sa qualité.

Source :

Magic Maman

Recevez les actualités du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici