AlloFamille évolue une fois de plus. Après la série d’articles « Parlons-en » qui avait pour but de mieux vous édifier sur les tenants et aboutissants de certains concepts propres à la fertilité et aux problèmes de santé de la femme, AlloFamille vous propose un trimestre durant, l’essentiel de la pathologie de la femme enceinte et du nouveau-né.

Dans cette édition du « trimestre de la pathologie » nous allons nous intéresser à la pré-éclampsie, l’une des principales causes de césariennes d’urgence.

Au fait avant tout c’est quoi la pré-éclampsie ?

L’OMS définit la pré-éclampsie comme étant une hypertension artérielle associée à la présence excessive de protéines dans les urines. Elle survient uniquement chez la femme enceinte, et est donc une maladie de la grossesse qui est redoutée même des praticiens hospitaliers.

Source : Pixabay. Des techniques inhabituelles pour concevoir un enfant.

D’après les données cliniques recueillies par l’OMS, la protéinurie supérieure à 0,3 g/24h au-delà de la 20ème semaine de grossesse suffit, en plus de chiffres tensionnels élevés, à conclure à une pré-éclampsie.

La pré-éclampsie concerne 7 % des femmes enceintes en France. Et sa prévalence n’a de cesse de s’accroître. Notamment à cause du mode de vie de notre société, qui favorise l’installation et le développement des maladies cardiovasculaires.

Causes et symptômes de la pré-éclampsie

Les causes de la pré-éclampsie sont mal connues à ce jour. Du coup, ce sont surtout des théories qui sont avancées afin d’expliquer la survenue de cette urgence chez la femme enceinte.

Le rôle du placenta – Crédits photo : Pixabay

Parmi les théories, l’une voudrait que des malformations d’implantation du placenta seraient à l’origine de l’augmentation de la tension artérielle de la femme enceinte après la 20ème semaine de grossesse.

Quelles sont les complications de la pré-éclampsie?

Les complications de la pré-éclampsie peuvent être catastrophiques. Elles peuvent même conduire au décès de la mère et de l’enfant. Il s’agit notamment de l’AVC, de l’éclampsie ou d’un arrêt cardiaque ou d’un décollement rétinien. De même que des problèmes rénaux et hépatiques chroniques.

Recevez les actualités du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici