L’une des maladies digestives les plus redoutées de l’hiver, la gastro-entérite signe son grand retour avec les fêtes de fin d’année. Comme pour la plupart des maladies la population à risque est en général celle des enfants. Quels sont les symptômes de la maladie chez eux ? Que faire en cas de gastro-entérite ?

Les complications de la gastro-entérite

La complication la plus redoutée de la gastro-entérite est la déshydratation. En effet, l’émission de selles liquides participe au processus d’assèchement des cellules qui constituent le tube digestif. Et cette déshydratation peut avoir de lourdes répercussions sur l’état général de l’enfant et même entraîner un coma, voire la mort.

Raison pour laquelle en cas de gastro-entérite il est recommandé de consommer beaucoup d’eau. Soit de se réhydrater au maximum. Afin de compenser l’eau et les électrolytes perdus à chaque épisode de selles.

Infestation digestive par des virus ou des bactéries et des parasites – Crédits photo : YouTube

Parmi les produits de base utilisés pour la réhydratation au cours de la gastro-entérite, on compte notamment les SRO ou sels de réhydratation orale, qui servent comme vous pouvez vous en douter à booster les ions sodium dans le tube digestif afin d’y piéger plus efficacement et plus longtemps les molécules d’eau. C’est connu que le sel et l’eau ont une affinité chimique. Ils se prennent par voie orale.

Cependant, tout dépend du niveau ou degré de réhydratation puisque l’OMS a dressé un algorithme de protocoles de réhydratation selon que soit en face d’une déshydratation légère, modérée ou sévère.

Quelle prise en charge pour la gastro-entérite ?

En général, la prise en charge de la gastro-entérite dépend essentiellement de la cause de cette gastro-entérite. Si elle est virale, le traitement sera forcément symptomatique afin de laisser le virus terminer son cycle métabolique et être évacué de l’organisme par voie naturelle.

En cas d’une intoxication alimentaire seule la réhydratation intensive est recommandée afin de favoriser l’élimination de toxines par voie naturelle. Il est fortement déconseillé de donner des coupe-diarrhée dans ce cas, et même des antibiotiques.

Seule la gastro-entérite bactérienne fait l’objet d’une prise en charge plus musclée. A base de réhydratation, d’antibiotiques et même de coupe-diarrhée. Cette association nécessite du coup logiquement une hospitalisation qui peut aller d’une nuit à quelques semaines.

En général, la gastro-entérite bactérienne est à l’origine du plus grand nombre de décès d’enfants après les fêtes de fin d’année. Sont essentiellement pointés du doigt l’hygiène de cuisson ou la qualité et la fraîcheur des produits ingérés par les enfants.

Source :

Magic Maman

Recevez les actualités du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici