Les hépatites font partie du groupe de maladies les plus violentes et virulentes, mais également les plus contagieuses du globe. Se transmettant essentiellement par la voie des fluides biologiques, il peut même arriver de la transmettre à son enfant au cours de la grossesse. Du coup, hépatites et grossesse sont-elles compatibles ? Nous traiterons des deux principales hépatites les plus répandues en France chez les femmes enceintes, les hépatites B et C.

Hépatites – Crédits photo : OMS

Dans cette série d’articles il est question de vous dresser l’essentiel à savoir au sujet de ces deux maladies et leur incidence sur votre capacité à procréer. Ainsi nous répondons à toutes vos questions plus bas.

Peut-on tomber enceinte tout en étant porteuse d’une hépatite C ?

L’hépatite C est un cas à part, car toute grossesse est formellement contre-indiquée chez une femme en cours de traitement pour une hépatite C. De même que pendant les 4 mois qui suivent l’arrêt du traitement, même en cas d’éradication de la maladie.

En ce qui concerne les hommes, il faudra attendre 7 mois après la fin du traitement et la déclaration de guérison avant de pouvoir se lancer dans toute entreprise de conception d’un bébé. Et nous précisons qu’il s’agit uniquement d’hépatite virale C.

Quel type d’accouchement pour une femme atteinte d’hépatite ?

Un accouchement naturel est tout à fait possible chez une femme anciennement porteuse d’une hépatite C. De même qu’une césarienne, cependant, même en cas de rémission complète le risque de contamination demeure dans la mesure où le virus prend du temps pour être totalement éradiqué de l’organisme porteur.

De plus, tout enfant ayant été conçu d’une mère hépatique doit être sujet à un suivi continu et assez minutieux durant les 12 premiers mois de sa vie.

Source :

Recevez les actualités du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici