Réussir à endormir bébé sans être à bout de nerfs ou irrité n’est en rien évident pour tout jeune parent. D’autant plus quand l’enfant pleure longuement, sans parvenir toutefois à le calmer.

Pourtant, dans certains pays, les mamans ou les papas ont des rituels bien précis, qui favorisent l’endormissement de l’enfant. Comment font-ils et pourquoi ça marche ? Petit tour d’horizon au pays des rêves et des songes.

Les rituels du coucher de bébé autour du globe

Tous les parents sur Terre sont un jour ou l’autre confrontés au même problème : comment réussir à faire dormir bébé sans trop de difficultés ?

Et si certains éprouvent de sérieuses difficultés, d’autres ont trouvé des méthodes toutes aussi différentes les unes que les autres, pour endormir bébé du mieux possible. Voici pour vous quelques rituels du coucher de Bébé de par le monde, à découvrir sans plus tarder et qui vous donneront peut-être quelques idées pour préparer votre liste de naissance le moment venu.

Préparer sa liste de naissance : comment ça marche ?

1 – Sélectionnez d’abord un site fiable

En tout premier lieu, pour préparer votre liste de naissance, sélectionnez uniquement les sites où le service est 100 % gratuit, illimité (autant de listes que vous le souhaitez) et libre de tout engagement (possibilité d’ajouter ou de supprimer des articles au gré de vos envies).

2 – Établissez votre liste de naissance personnalisée

Ensuite, glissez dans votre liste autant de cadeaux de naissance et d’envies que vous souhaitez pour votre futur bébé. De la gigoteuse en passant par une veilleuse ou des jouets d’éveil mais aussi un joli pyjama, ou encore un merveilleux doudou… En un seul clic, toutes vos idées-cadeaux seront réunies au même endroit. Autrement dit, de quoi satisfaire simplement et de façon hyper facile votre check-list de naissance.

3 – Partagez vos envies avec votre entourage

Et pour finir, vous pouvez partager votre liste de naissance avec vos proches et amis. Ils seront ravis de découvrir ce qui vous plairait ou serait nécessaire, sans avoir à se creuser la tête pendant des heures.

Vous voyez, ce n’est pas du tout compliqué et cela peut rendre de fiers services aux parents. Mais revenons au sommeil de bébé.

Le rituel du coucher de Bébé de par le monde

À l’écoute de bébé grâce au babyphone

Autrement dit, partout dans le monde, on cherche tous la solution la plus efficace pour faire dormir le nouveau-né sans trop de peine.

D’ailleurs à ce propos, savez-vous qu’un babyphone audio ou vidéo est l’idéal pour rester plus proche de bébé ? En effet, celui-ci vous permet de le surveiller dans son sommeil ou lorsqu’il est éveillé, sans avoir à vous déplacer constamment. À distance, vous pouvez suivre ses rythmes de sommeil ou son comportement soit en l’écoutant, soit en l’observant à travers une petite caméra vidéo.

Vous n’y avez pas pensé ? Ce n’est pas grave car il n’est jamais trop tard pour préparer votre liste de naissance.

Quand bébé fait ses nuits pour le bonheur de tous

Si certains parents sont ravis de pouvoir dire haut et fort : “Mon loulou a fait toutes ses nuits un peu avant ses deux mois ! “, ce n’est pourtant pas le cas de tout le monde.

Parfois, à bout de force ou en manque de sommeil eux-mêmes, ceux-ci n’ont qu’un seul espoir : que bébé s’endorme enfin ! Exaspérés et sans trop de solutions, ils ne savent plus quoi faire pour que tout le monde s’apaise enfin.

Cependant, face aux parents qui estiment que leur progéniture doit faire ses nuits avant ses six mois, sachez qu’en réalité, ceci n’est pas tout à fait le cas.

De fait, une étude finlandaise portant sur 270 bébés, âgés de 1 à 12 mois, prouve qu’il n’en est rien, au vu des résultats suivants :

jusqu’à 3 mois, 90 % des bébés se réveillent au moins une ou à deux fois par nuit,
de 3 à 5 mois, près des trois quarts le font également, une ou deux fois,
de 6 à 8 mois, c’est les deux tiers,
entre 9 et 12 mois, 47 %.

Par conséquent, cette étude démontre bel et bien que bébé sera inévitablement amené à se réveiller plusieurs fois par nuit, au moins pendant sa première année.

(Source de l’étude : Michelson K et al, Crying, feeding and sleeping patterns in 1 to 12-month old infants, Child Care, Health and Development, mars – avril 1990)

Un babyphone, idéal pour surveiller bébé dans son sommeil

Bienvenue dans les bras de Morphée

  • Commençons par le Groenland. Là-bas, pour contrer le grand froid, les mamans emmaillotent leurs bébés dans du lichen. Leur petit bout tenu bien au chaud grâce à ce système ingénieux, elles peuvent alors le transporter dans leurs capuches pendant de longues heures de marche.
  • Au large de la mer de Chine, les Lamis insèrent judicieusement des rames sous le berceau de l’enfant, pour imiter le balancement ou le clapotis de l’eau.
  • Au Guatemala, pour chasser monstres et démons, les parents placent une petite poupée (faite maison) sous l’oreiller du bambin. De doux rêves lui sont ainsi assurés.
  • En Inde, pour purifier la chambre du nouveau-né, les papas y jettent des grains de riz et des sachets d’herbes, afin de le protéger contre le mauvais œil.
  • Aux États-Unis tout comme dans les pays occidentaux, les bébés dorment souvent seuls dans leurs lits plutôt que dans celui de leurs parents. La réglementation aux USA est d’ailleurs très stricte concernant le cododo (dormir avec l’enfant dans le même lit). Il n’en est pas question.
  • En Afrique, le cododo est en revanche de rigueur et dans les traditions. Durant les premiers mois, la maman et l’enfant partageront le même lit. Et ce, jusqu’à ce qu’il soit sevré.
  • En Amérique du Nord, il suffit de placer un “attrape-rêve” au-dessus du berceau pour que le petit loulou s’endorme rapidement. Les mauvais rêves n’ont qu’à bien se tenir !
  • En Mongolie, on emmitoufle les bébés dans de la fourrure animale pour échapper au grand froid. Une fois le berceau traditionnellement suspendu dans la yourte familiale, celui-ci sera à l’abri des dangers. Une façon d’être moins vulnérable face aux animaux sauvages ou autres bestioles.
  • En Europe, on lit une histoire ou on chante une comptine, le temps que le bébé parte pour le pays des rêves. Toutefois, nombreux sont ceux encore à faire les 100 pas, avec leur petit amour dans les bras, en attendant qu’il s’assoupisse.

Voilà donc de quoi rassurer tous les parents qui culpabilisent ou se sentent frustrés de ne pas réussir à endormir le loulou, là où d’autres y arrivent sans trop d’efforts, à priori.

Recevez les actualités du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici