Parce que la toux est un symptôme et non une maladie, elle doit être prise en considération et dans le sens large du terme. On distingue principalement deux types de toux. La toux grasse et la toux sèche. Comment faire la différence entre les deux ? Pourquoi faire la différence d’ailleurs ? Nous faisons le pont à propos de ces deux sujets. Dans cette seconde partie nous traiterons essentiellement de la toux sèche + des pistes de réflexion en cas de survenue de ce symptôme.

La toux sèche, c’est quoi exactement ?

Tout comme la toux grasse, la toux sèche est un symptôme. Cependant son mécanisme est assez différent de celui de la toux grasse. Dans le cas de la toux sèche, les bronches sont irritées et de cette irritation naît une petite inflammation locale des voies respiratoires. Qui se manifeste par la toux. Cependant, puisqu’il n’y a pas sécrétion de mucosités, il n’y a donc aucun produit à extérioriser. On parle de toux sèche.

Bébé tousse – Crédits photo : YouTube

En général ce sont des maladies d’organes voisins qui induisent la toux sèche. Notamment les otites, les trachéites, la poussée dentaire ou même des maladies pulmonaires telles que l’asthme .

La prise en charge de la toux sèche dépend de la maladie causale. Administrer un anti-tussif à votre enfant en automédication n’aura pour seul effet que de masquer le symptôme, tout en laissant la maladie poursuivre sa progression.

Que faire en cas de toux sèche ?

La meilleure attitude à avoir est de rencontrer un pédiatre. Celui-ci examinera votre enfant et prescrira après rédaction d’un compte-rendu de consultation des examens biologiques ou morphologiques. De même qu’un traitement indiqué pour la prise en charge de la maladie sous-jacente.

Un enfant entrain d’être examiné par un médecin – Crédits photo : YouTube
Source :

Magic Maman

Recevez les actualités du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici