En général, une grossesse dure 9 mois. Soit environ 38 à 40 semaines d’aménorrhée comme on le dit dans le jargon médical. Cependant, dans certains cas il peut arriver qu’une femme se retrove en phase de travail au bout de la 26ème ou 31ème semaine. Et suite à ce travail précoce, donner naissance à un bébé dit prématuré. On parle d’accouchement prématuré. Cependant saviez-vous qu’une telle complication pouvait être  évitée ? Voici comment !

#1. Un suivi médical exemplaire

Avec la multiplication des sources d’agents chimiques susceptibles d’induire un travail prématuré et donc un accouchement prématuré, il est recommandé de suivre avec exemplarité sa grossesse. Respectez les consultations prénatales. De même que les rendes-vous chez le médecin. Mais aussi les examens morphologiques et biologiques demandés par les praticiens de santé encadrant votre grossesse.

Beaucoup de femmes négligent cet aspect de la grossesse. Pourtant c’est justement à ce moment qu’il est possible d’agir pour limiter le risque d’accouchement prématuré. En effet, ces examens peuvent mettre en évidence des pathologies graves impliquant le pronostic de la grossesse. Si ces maladies sont rapidement prises en charge et traitées, tout risque d’accouchement prématuré peut être écarté.

#2. Si vous sentez de la fièvre, allez consulter

En général, ce sont les infections qui sont à l’origine des déclenchements prématurés du travail d’accouchement. Du coup, il est préférable en cas de fièvre, aussi petite soit la poussée de fièvre, de consulter au plus vite si vous êtes enceinte.

Pixabay – StockSnap

#3. Limitez les activités après le passage du seuil critique

En règle général, le seuil critique d’une grossesse est passé après la 28ème semaine de gestation. Du coup, au-delà de cette période il est recommandé de limiter vos activités. Vous pouvez naturellement toujours travailler, mais évitez les changements brusques de position, le stress…

#4. Une contraction ? Je me repose

La contraction signe de début de travail. Et le seul conseil que nous pouvons vous donner à ce stade est le suivant : une contraction = repos immédiat. Allongez-vous un moment et laissez que tout se calme. Si les contractions persistent, rendez-vous aux urgences obstétricales de l’hôpital le plus proche, car même à ce stade votre grossesse peut encore être sauvée.

Source :

Magic Maman

Recevez les actualités du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici