Pour diverses raisons un couple peut se retrouver dans l’incapacité de concevoir un enfant. Si à une certaine époque cela était une fatalité, de nos jours grâce notamment aux progrès de la médecine il existe des techniques et traitements pour aider ces couples déchus à avoir eux-aussi, un être à laisser sur terre une fois leur heure arrivée. Parmi ces techniques on compte notamment l’IAC (Insémination avec le Sperme du Conjoint). Au fait qu’est-ce-que c’est ? Qui peut y recourir et comment ça se passe ?

C’est quoi l’IAC ?

Défini comme Insémination avec le Sperme du Conjoint, le sigle IAC est un ensemble de méthodes consécutives qui concourent à la mise en place de conditions chez une femme, à être fécondée par le sperme de son conjoint. Le but ultime étant de concevoir un bébé. C’est donc une technique d’assistance médicale à la procréation (AMP). Elle consiste en l’injection des spermatozoïdes de l’homme dans l’utérus de la femme. Très populaire désormais, elle accroît drastiquement les chances de conception.

Pourquoi y recourir ?

En règle générale, tout le monde en France peut recourir à une IAC. Puisqu’elle ne remet absolument pas en question l’intégrité fonctionnelle ou structurelle de l’appareil génital féminin.

La fécondation – Crédits photo : Pixabay

Les couples faisant face à des difficultés de conception du fait notamment d’un dysfonctionnement de la glaire cervicale peuvent y recourir.

Comment se passe l’IAC ?

Toute IAC débute par un processus de stimulation ovarienne. Ceci dès le 10ème jour du cycle. Une fois cette stimulation efficace et l’ovulation détectée chez la femme, son conjoint est appelé à livrer de sa semence au personnel soignant qui par une technique d’insémination injecte ce dernier dans la cavité utérine de sa conjointe. Deux méthodes permettent à l’homme de donner de son sperme : la masturbation ou un prélèvement sous anesthésie locale dans l’épididyme.

Le sperme est traité au préalable avant insémination. Une fois l’insémination effective, il ne reste plus qu’à confirmer la grossesse puis attendre patiemment 9 mois pour voir débarquer son bambin.

Source :

Magic Maman

Recevez les actualités du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici