Les problèmes de conception sont devenus des soucis de santé publique à notre époque où il est devenu si complexe de procréer. Un éventail de méthodes permettent d’aider les femmes à surmonter leurs problèmes d’infertilité, comme notamment la stimulation ovarienne. Cette technique consiste peu ou prou à stimuler l’ovulation afin de maximiser les chances de concevoir lors d’une procréation médicalement assistée. Quels sont les risques et les effets secondaires de cette pratique devenue courante en France ?

Les risques de la stimulation ovarienne

Le principal risque dans un traitement de stimulation ovarienne est l’hyperstimulation de cet organe supposé produire les cellules germinales de la femme. Et la conséquence est l’accroissement du risque de développer une grossesse multiple.

L’autre risque qui est plus complexe est celui de développer un syndrome d’hyperstimulation ovarienne. Celui-ci associe un gonflement anormal des ovaires à des douleurs pelviennes, des nausées, voire des vomissements. Cependant en général suite à l’arrêt du traitement tout rentre dans l’ordre dans un laps de 2 mois, avec suffisamment de repos.

Les effets secondaires de la stimulation ovarienne

Les effets secondaires d’une stimulation ovarienne dépendent d’une part des produits utilisés pour la procédure, et d’autre part du dosage des molécules actives. Cependant de manière générale on disque ces effets secondaires qui sont non ni spécifiques ni systématiques chez toutes les femmes :

  • Multiplication du risque de grossesse extra-utérine
  • Multiplication du risque de grossesse multiple (gémellaire)
  • Asthénie
  • Vertiges
  • Étourdissements
  • Fourmillements
  • Céphalées
  • Nervosité
  • Dépression
  • Anxiété
  • Troubles de la vision
  • Chute de cheveux
  • Bouffées de chaleur
  • Insomnie
  • Règles abondantes
  • Saignements entre les règles
  • Sensibilité mammaire
  • Pollakiurie
  • Augmentation de la taille des ovaires
  • Douleurs abdominales
  • Convulsions (rares)
  • Phlébite
  • Nausées
  • Prise de poids
  • Vomissements
  • Endométriose

En rappelant qu’il s’agit exclusivement des possibles effets secondaires, et non ceux que ressentent toutes les femmes jouissant d’un traitement visant à stimuler chez elles une ovulation.

Source :

Parents

Recevez les actualités du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici