Si la nature n’a pas voulu que nous soyons protégés au même titre que les personnes de peau noire contre les rayons ultra-violets naturellement, nos industries ont tout de même eu le mérite de mettre au point diverses techniques pour nous éviter des désagréments au long cours à une exposition au soleil. Notamment de type cancer. Parmi les solutions, on retrouve l’autobronzant qui est parfois mal ou pas suffisamment utilisé. Voici tout ce que vous devez savoir de l’autobronzant en 4 questions !

#1. Combien de type d’autobronzants existe-t-il ?

Oui il n’existe pas qu’un seul type d’autobronzant. En fait pour faire simple il en existe même 6 types, en fonction de la présentation voulue par leur fabricant. On peut donc avoir des autobronzants sous forme de lotion, spray, crème, lingette, mousse ou gel.

Elle se la coule douce au bord de mer – Crédits photo : Flickr

Cependant, leur efficacité n’est absolument pas comparable, puisque leur coefficient de pénétration de la peau diffère d’une forme à l’autre.

#2. Quelle est la composition de l’autobronzant ?

Dans un climat commercial tendu avec les industriels, il est en effet judicieux de savoir désormais ce que l’on met sur soi.

L’autobronzant est constitué en partie la dihydroxyactétone (DHA) et de l’érythrulose. Tous deux sont des molécules de sucre produite naturellement par le corps humain ou les plantes.

#3. Comment préparer sa peau avant d’appliquer de l’autobronzant ?

Deux conditions doivent impérativement être réunies pour qu’un bronzage soit efficace et perdure dans le temps : la peau doit absolument être lisse et hydratée. Ces conditions non remplies, votre bronzage ne fera pas long feu.

Elle se la coule douce au bord de mer – Crédits photo : Pixabay

Pour y parvenir, rien de plus simple cependant. En prélude à votre bronzage, évacuez de votre peau toutes les aspérités qui pourraient compromettre le processus plusieurs jours au préalable grâce à un gommage intégral, et si possible complétez le tout d’une épilation.

#4. Une femme enceinte peut-elle se bronzer ?

Il n’est pas interdit de vouloir se faire belle même lorsqu’on est enceinte. Cependant, tous les produits auxquels une femme gestante s’exposent sont susceptibles de se retrouver tôt ou tard dans son courant sanguin, et possiblement dans celui de l’enfant qu’elle porte en son sein.

Si l’autobronzant au DHA n’est absolument pas interdit en temps de grossesse, les produits sous forme de spray ou les douches bronzantes en institut sont totalement prohibées en raison du fort risque d’inhalation.

Source :

Magic Maman

Recevez les actualités du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici