Une césarienne - Crédits photo : Wikipédia
AccouchementActualités

Accouchement : indications de la césarienne d’urgence ?

Pour une raison comme pour une autre la gestation de la femme peut se solder par des difficultés à accoucher. Le médecin pratiquant l’accouchement est dès lors obligé d’avoir recours à une césarienne. Quelles sont les indications de la cesarienne d’urgence ? Nous faisons le point.

La césarienne en quelques chiffres

Dans l’Hexagone ce sont chaque année plus de 2 enfants sur 10 qui viennent au monde grâce à une césarienne. Certaines sont programmées tandis que d’autres dites d’urgence sont obligatoire pour éviter de mettre en jeu le pronostic vital de la mère ou de son enfant. Dans quels cas pratique-t-on une césarienne d’urgence ?

Lorsque le travail est bloqué

Il peut arriver que durant l’effort de mise au monde de son enfant, une femme voit son travail bloqué du fait de divers facteurs. Notamment un défaut de contractions ou un défaut de progression. Ce travail est dit inefficace et si la situation perdure cela fait entrer le foetus en souffrance et s’il n’est pas évacué dans les plus brefs délais, il peut trépasser à tout moment.

Source : Pixabay. Les risques d’endométriose après une césarienne.

D’où l’indication à ce moment là d’une césarienne d’urgence.

Mauvaise position de bébé

Au troisième trimestre, le foetus prend sa position gestationnelle définitive. Dans la majeure partie des cas l’enfant se présente la tête la première. Cependant il peut arriver dans le cas de grossesse gemellaires, surtout lorsque les enfants se présentent les pieds ou même le dos en premier que l’obstétricien décide pour préserver la vie de la maman comme des enfants de pratiquer une césarienne d’urgence.

Dans certains cas l’enfant se présente même en position céphalique mais le front en premier. Là aussi, il est nécessaire de pratiquer une césarienne d’urgence.

Hémorragie maternelle

En cas de travail prolongé, l’utérus de la maman peut entrer dans une forme de contraction continue qui si elle n’est pas traitée peut aboutir à une rupture utérine.

D’où l’indication de césarienne d’urgence. Surtout pour préserver la vie de la gestante.

Stagnation de la dilatation

Au cours du travail le col de l’utérus de la maman doit se dilater afin de céder le passage au foetus. Il peut cependant arriver que l’utérus se contracte, mais que son col ne se dilate pas. Dans ce cas, une césarienne d’urgence peut également être pratiquée.

Tout en rappelant que cette décision revient avant tout à votre praticien, et non d’un choix personnel de subir une césarienne d’urgence.

Source :

Magic Maman

Kevin
Rédacteur chez allofamille spécialisé sur les sujets liés à la famille.
Recevez les meilleurs articles par email chaque mardi et jeudi
+ +
Inline
Inline