Un médecin ausculte les poumons d'un enfant - Crédits photo : Pixabay
BébéEnfant

Toux sèche, toux grasse quelle différence quand mon bébé en est atteint ?

Le choix d’un bon diagnostic par votre médecin + celui du bon traitement dépendent tous deux de la manière dont vous expliquez les signes et symptômes de votre maladie ou celle de votre enfant au praticien hospitalier. Entre toux sèche et toux grasse, quelle différence existe-t-il ? Comment se développent ces deux symptômes qui font évoquer à première vue une bronchiolite ?

La toux grasse en détail

Le mécanisme de survenue de la toux grasse est assez basique, et ce symptôme se reconnait plutôt aisément. En effet, du fait de l’altération des conditions climatiques environnantes ou du fait même de l’action d’un germe pathogène, les poumons de l’enfant se retrouvent encombrés (car sécrétion de mucus par les parois des voies respiratoires).

La toux grasse est le moyen par lequel l’enfant expulse les mucosités secrétées au cours de ces affections ou situations. Ce qui se manifeste notamment par l’envie de se moucher.

Un enfant qui se mouche – Crédits photo : Pixabay

Cependant, comme le tout petit ne sait pas encore se moucher ces mucosités tombent du nez vers la gorge et lors de l’effort de toux elles sont expulsées avec fracas à l’extérieur de la cavité buccale.

La toux sèche en détail

De manière générale la toux sèche est le signe de l’irritation des parois des voies respiratoires. Ici il n’y a pas de mucus à expulser compte-tenu du fait que les poumons de l’enfant ne sont pas encombrés. L’usage d’antitussifs est ici fortement déconseillée, puisqu’il est question de retrouver et d’éliminer la cause de la toux pour la faire disparaître.

Ne surtout pas confondre toux et bronchiolote

Bien qu’en règle générale et de prime abord la toux fasse également partie des symptômes de la bronchiolite, celle-ci ne doit absolument pas être confondue à cette pathologie en recrudescence en France en ce moment.

Tous deux n’ont pas le même mécanisme, ni le même traitement. Nous vous recommandons de contacter votre praticien hospitalier ou votre pédiatre pour en savoir plus à ce sujet.

Source :

Magic Maman

Kevin
Rédacteur chez allofamille spécialisé sur les sujets liés à la famille.
Recevez les meilleurs articles par email chaque mardi et jeudi
+ +
Inline
Inline