Le testament - Crédits photo : Nellis Air Force Base - AF.mil
Famille

Le testament en question : à quoi sert-il ? Comment le rédige-t-on ?

57vues

Bien que la vie soit belle et que tout semble nous sourire, personne ne sait quand il mourra. Il est donc important, afin d’éviter des guerres fratricides, de départager ses biens de manière à ce que personne ne puisse outrepasser votre autorité, même dans la tombe. Quel est le rôle du testament ? Comment le rédige-t-on ?

Du rôle du testament

Le testament d’un individu représente ses dernières volontés. Il est donc selon la loi l’ultime acte juridique d’un individu sain de corps et d’esprit. Au sein du testament, l’auteur doit notamment exprimer ses désirs relatifs le plus souvent à la manière dont il souhaiterait voir ses biens départagés parmi les membres de sa famille.

Un bon testament permet de conserver de bonnes relations au sein de la famille – Crédits photo : PxHere

Il permet de désigner en fonction de la loi son ou ses héritiers avant la déclaration de succession. De répartir entre ses héritiers les biens qui constituent son patrimoine en tant que testateur. Il est par ailleurs le seul document qui permet dans certains pays de faire hériter son ou sa partenaire lorsque aucun acte de mariage ne les lie. De même, le testament permet de désigner le ou les exécuteurs testamentaires et de mettre en ordre des questions relatives notamment à la garde des enfants lorsqu’ils sont mineurs, en cas de décès prématuré.

Toutefois, le testament permet aussi de décider de la manière dont on souhaiterait voir ses restes gérés. Soit par crémation ou inhumation. Il permet même de faire une légation de son corps à la science. Il stipule aussi les messes qui doivent être dites, etc.

Comment fait-on pour rédiger son testament ?

Plusieurs types de testaments existent. Authentique, mystique ou holographique. Seulement, un seul de ces testaments détient un réel pouvoir juridique, il s’agit du testament authentique. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle ce testament ne s’établit qu’en présence d’un notaire, ainsi que de deux témoins au moins.

Le notaire – Crédits photo : The Blue Diamond Gallery

Le notaire rédige le testament sous la dictée du testateur. Le testament doit ensuite être signé par toutes les parties présentes lors de son établissement. Soit le notaire, le testateur et ses témoins. Une fois rédigé, seuls deux types de modifications peuvent y être apportés tout au long de la vie du testateur :

  • Modifications mineures : changement d’héritier ou d’exécuteur testamentaire
  • Modifications majeures : une révision de l’ensemble du document. Il est même parfois recommandé de tout simplement rédiger un nouveau testament
Kevin
Rédacteur chez allofamille spécialisé sur les sujets liés à la famille.
Recevez les meilleurs articles par email chaque mardi et jeudi
+ +
Inline
Inline