Allergie - Crédits photo : PicPedia
EnfantFamille

Allergies respiratoires de l’enfant : comment les reconnaître ?

Les allergies respiratoires font parti des maladies les plus répandues en France. Comment se manifestent-elles, comment les traite-t-on ? Petit récapitulatif sur ce problème de santé nationale.

Devient-on ou nait-on allergique ?

Les allergies sont un ensemble de manifestations physiques des réactions d’hypersensibilité à un allergène. Plus simplement dit, le corps humain peut développer une réaction exagérée à un objet, un aliment, une odeur. C’est cela l’allergie.

Du fait même des mécanismes impliqués dans la manifestation d’une allergie, il est presque établi par la communauté scientifique qu’il s’agit d’une maladie qu’on développe une fois hors du ventre de maman. On devient donc allergique, on ne naît pas allergique.

Comment reconnaître une allergie respiratoire à la maison ?

Les signes évocateurs d’une allergie sont non spécifiques. Si les symptômes énumérés plus haut sont retrouvés dans la grande majorité des allergies, ils ne sont absolument pas un moyen diagnostic de certitude d’une allergie respiratoire.

Une allergie respiratoire – Crédits photo : Pexels

Fort heureusement les praticiens se sont penchés sur la question et ont mis au point un moyen mnémotechnique pour retenir plus facilement. Il se compose des 6 premières lettres de l’alphabet :

  • A comme Atchoum : qui se manifeste par des éternuements à répétition
  • B comme Bouché : les narines sont constamment obstruées
  • C comme Coule : un nez qui coule en permanence
  • D comme Démangeaisons : le nez et la gorge picotent et démangent incessamment
  • E comme Enervé : les symptômes évoqués plus haut altèrent le moral et ont tendance à mettre dans un état d’énervement
  • F comme Fatigue : les allergies épuisent l’organisme, votre enfant sera constamment fatigué

Comment soigne-t-on les allergies respiratoires ?

Le principe de traitement des allergies repose en général sur la désensibilisation à l’allergène causal. Une fois le patient désensibilisé il ne fera plus de réaction allergique en présence de l’allergène.

Toutefois, le médecin traitant peut être appelé à prescrire des antihistaminiques afin d’atténuer la sévérité de la réaction allergique.

Source :

Magic Maman

Laisser une réponse

Kevin
Rédacteur chez allofamille spécialisé sur les sujets liés à la famille.
Recevez les meilleurs articles par email chaque mardi et jeudi
+ +