Crédit photo : Edward Cisneros - Unsplash
BébéEnfant

La propreté à la rentrée : nos astuces

Pour nos enfants, l’apprentissage et l’acquisition de la propreté sont nécessaires pour entrer à l’école. Voici quelques conseils pour guider votre enfant vers une rentrée sereine et propre !

Repérer les signes et attendre le bon moment pour la propreté

Les enfants maîtrisent leurs sphincters et leur vessie entre 24 et 48 mois de manière naturelle. La plupart d’entre eux deviennent propres spontanément. En règle générale, les filles sont plus « rapides » que les garçons, mais chaque enfant est unique. Attendez que votre enfant soit prêt physiologiquement avant de vous lancer dans cette aventure.

Acquérir la propreté est une étape cruciale pour les enfants – Crédit photo : Mules Tan – Unsplash

Pour cela, il doit avoir une bonne coordination motrice et savoir marcher depuis plusieurs mois. Il doit également savoir se tenir bien droit, savoir s’asseoir et se relever seul. Enfin, il doit aussi pouvoir monter et descendre les escaliers seul. Par ailleurs, si votre enfant si dit « pipi » ou « caca » en montrant le pot ou les toilettes, c’est le moment de commencer ! Il en est de même s’il peut rester deux heures sans souiller sa couche. Dans ce cas, il est possible de lui proposer les culottes d’apprentissage.

Y aller progressivement et soutenir l’enfant

Chaque enfant est unique et évolue à son rythme. Il faut à tout prix éviter de lui mettre la pression avec la rentrée qui approche ou le comparer à ses petits camarades déjà propres. La propreté est une acquisition spéciale pour l’enfant : il faut le soutenir, l’encourager et l’observer au fil des jours. Devenir propre nécessite une maturité psychologique et physique qu’il ne faut pas freiner en mettant trop de poids sur les épaules de l’enfant.

Être propre à l’école : comment aider son enfant ? – Crédit photo : Ben White – Unsplash

Devenir propre se fait aussi par étapes ! La première consiste à faire la sieste sans couche. Pour cela, on propose le pot avant la sieste et on remet une couche après. Ensuite, on allonge les plages de temps sans couche durant la journée.

Source :

Parents.fr

Laisser une réponse

Marc
Rédacteur en chef sur allofamille.
Recevez les meilleurs articles par email chaque mardi et jeudi
+ +
Inline
Inline