La grossesse et ses complications - Crédits photo : Pixabay
BébéGrossesse

Fluconazole : pris pendant la grossesse, il accroîtrait les risques de fausse couche

Le Fluconazole est un antifongique régulièrement prescrit chez les femmes enceintes pour lutter efficacement contre les infections vaginales. Adulé par les praticiens pour ses bénéfices inestimables et son faible taux de résistance, cette molécule serait dangereuse pour les femmes gestantes. Elle serait en effet à l’origine de graves malformations cardiaques ainsi que de la survenue de fausses couches.

Fluconazole et grossesse ? Un risque de fausse couche

Le Journal de l’Association médicale canadienne a mis en ligne récemment les conclusions d’une étude assez sérieuse, qui met en lumière quelques aspects pervers du Fluconazole, une molécule utilisée couramment en pratique hospitalière chez les gynécologues.

Prescrit pour lutter contre les infections fongiques (causées par les champignons) cette molécule aurait induit des fausses couches chez bon nombre de femmes au sein d’un échantillon de 441 949 femmes enceintes.

Des comprimés – Crédits photo : Pixnio

Pour aboutir à de tels résultats les chercheurs ont exclu la quasi-totalité des facteurs de risques de fausses couches chez les patientes de la cohorte. Seul le Fluconazole fut prescrit comme médicament sur grossesse. D’après les chercheurs cet antifongique augmenterait de 6 à 12 % le risque de fausse couche. Un risque certes faible mais bien réel.

Fluconazole et grossesse ? Un risque de malformations létales

Toujours dans l’élan des travaux conduits par les chercheurs québécois, la consommation au cours de la grossesse du Fluconazole pourrait induire des malformations cardiaques graves chez le fœtus.

Le risque pour le foetus lié à cette molécule était déjà établi par des conjectures cliniques. Cependant l’étude canadienne est la première à établir clairement via des recherches la relation entre la consommation de Fluconazole et l’incidence de malformations congénitales. Le système cardio-vasculaire serait le plus touché. Toutefois seules de fortes doses de cet antifongique seraient nocives (au-delà de 150 mg par jour).

De plus, seuls des traitements prolongés sont à risque. Un risque multiplié par 3 selon l’étude.





Kevin
Rédacteur chez allofamille spécialisé sur les sujets liés à la famille.
Recevez les meilleurs articles par email chaque mardi et jeudi
+ +
Inline
Inline