Un test rapide de maladie - Crédits photo : Mil.us
ActualitésGrossesse

Parlons-en : la toxoplasmose, c’est quoi ? Quels en sont les risques et traitements ? (Partie 1)

AlloFamille évolue et innove enfin en lançant une rubrique inédite baptisée « Parlons-en ». En effet, après avoir remarqué avec insistance certaines de nos lectrices et même des lecteurs poser mille et une questions en commentaires et inhérentes à un sujet en particulier, nous avons décidé de vous entretenir une fois par jour, par semaine, par mois sur ce dernier afin d’améliorer votre compréhension du corps humain, de la conception, la grossesse, la famille, les enfants. Dans cette édition de Parlons-en, nous évoquerons la toxoplasmose, l’une des maladies les plus répandues sur grossesse et chez les patients à l’immunité déprimée.

Au fait on entend quoi par toxoplasmose ?

Pour faire simple et y aller droit au but comme Marseille, la toxoplamose est une maladie infectieuse, qui est subséquente à l’infection par le germe appelé Toxoplasma Gondii. Bien que la maladie soit désormais maîtrisée, son incidence stabilisée et son traitement connu de tous les praticiens hospitaliers ou presque, la toxoplasmose est toujours d’actualité.

Elle touche principalement deux catégories de patients : la femme enceinte et les personnes immunodéprimées. Accessoirement, un bébé peut en souffrir par contamination via la voie hématogène depuis sa maman lors de l’accouchement. Ou même avant l’accouchement, directement via le liquide amniotique. L’infection touche principalement le cerveau, même s’il a été documenté d’autres localisations plus ou moins avérées.

Quels sont les symptômes d’une toxoplasmose ?

En France, près de la moitié de la population de la gente féminine n’est pas immunisée contre la toxoplasmose. Ceci est dû au fait que justement 1 femme sur 2 n’ait jamais été en contact avec le germe. Son organisme n’a donc pas pu fabriquer des cellules immunitaires mémoires dirigées contre ce germe en particulier.

Dans les faits la maladie se manifeste essentiellement par des symptômes non spécifiques. D’autant plus que l’infection passe inaperçue chez plus de 85 % des individus qui la contractent.

Source :

Magic Maman

Laisser une réponse

Kevin
Rédacteur chez allofamille spécialisé sur les sujets liés à la famille.
Recevez les meilleurs articles par email chaque mardi et jeudi
+ +