pixabay - Profile
ActualitésGrossesseMaman

Parlons-en : le diastasis abdominal sur grossesse, une grave complication de la gestation (Partie 3)

Le corps de la femme subit un nombre incalculable de modifications plus ou moins bénéfiques durant la grossesse. Qu’il s’agisse de la modification du transit intestinal ou du gonflement des seins et des jambes, qu’il s’agisse des jambes lourdes ou de l’installation de nausées et vomissements, chaque modification sur grossesse a son lot de complications. Un peu comme cela est le cas du diastasis abdominal sur grossesse. C’est justement l’objet de ce nouveau numéro de Parlons-en.

Dans cette troisième partie, nous évoquerons essentiellement des moyens de prévention et du traitement de du diastasis abdominal.

Comment prévenir le diastasis abdominal ?

Tout comme les facteurs de risque, il n’existe à ce jour aucun moyen préventif formellement reconnu pour éviter le diastasis abdominal. Cependant, d’après des praticiens chevronnés, maintenir une alimentation saine et équilibrée, la pratique d’une activité physique régulière et bien-sûr les grossesses non tardives sont d’excellentes pistes à explorer.

Un ventre plat avec des abdominaux tracés – Crédits photo : PxHere

La médecine alternative semble également avoir trouvé une solution à ce problème majeur de la grossesse. Elle recommande notamment des séances de yoga, tout en proscrivant toute position pouvant étirer les muscles abdominaux. A ce propos voici d’ailleurs un petit guide des meilleures positions de yoga pour les femmes enceintes. De même un changement de ses habitudes quotidiennes peut aider à réduire les risques de développer un diastasis abdominal : éviter de porter des objets lourds, les rotations et torsions inopinées du torse, ou le port d’une sangle abdominale.

Et quel traitement pour le diastasis abdominal ?

Avant tout, il convient de rappeler qu’en l’état le diastasis abdominal est une complication normale de la grossesse. Du fait de la distension de l’utérus qui pousse les muscles abdominaux à s’étendre. Du coup, le diastasis se résorbe progressivement au bout de quelques semaines après l’accouchement. Cependant, il peut survenir des incidents au cours ou après la grossesse, notamment une trop grande distension des muscles abdominaux, plus spécifiquement le grand droit.

Une laparotomie – Crédits photo : Ac.mil

Dans ce cas de figure seule la chirurgie est indiquée pour régler le problème de manière ponctuelle. L’intervention porte le nom d’abdominoplastie et améliore la qualité de vie. Il s’agit du seul traitement approprié lorsqu’une femme souffre d’un diastasis trop important, aussi bien durant qu’après la grossesse.

Laisser une réponse

Kevin
Rédacteur chez allofamille spécialisé sur les sujets liés à la famille.
Recevez les meilleurs articles par email chaque mardi et jeudi
+ +