Une femme enceinte jusqu'aux dents - Crédits photo : PxHere
ActualitésGrossesseMaman

Parlons-en : le diastasis abdominal sur grossesse, une grave complication de la gestation (Partie 2)

Le corps de la femme subit un nombre incalculable de modifications plus ou moins bénéfiques durant la grossesse. Qu’il s’agisse de la modification du transit intestinal ou du gonflement des seins et des jambes, qu’il s’agisse des jambes lourdes ou de l’installation de nausées et vomissements, chaque modification sur grossesse a son lot de complications. Un peu comme cela est le cas du diastasis abdominal sur grossesse. C’est justement l’objet de ce nouveau numéro de Parlons-en.

Dans cette seconde partie, nous évoquerons essentiellement des facteurs de risques de développer un diastasis abdominal.

Quels sont les facteurs de risque du diastasis abdominal ?

A ce jour, aucun facteur de risque du diastasis abdominal n’a été clairement reconnu par la communauté savante. Cependant, de nombreuses circonstances tendent à renforcer les risques de développer cette complication de la grossesse. Il s’agit notamment de la multiparité, soit le fait d’avoir connu un grand nombre de grossesse/accouchement. Mais également un âge supérieur à 34 au cours de la grossesse en cours. En effet, plus on vieillit moins le corps est élastique et malléable. Du coup toute distension musculaire (et la grossesse est  une source de distension musculaire) est susceptible de provoquer des complications.

Un ventre de femme enceinte de jumeaux – Crédits photo : Needpix

Cependant, ce n’est pas tout puisque la macrosomie ou le fait d’attendre un gros bébé (ou de grand poids fœtal), une prise importante de poids durant la grossesse ou même des antécédents de césarienne peuvent induire un diastasis abdominal.

De même les grossesses multiples (le fait d’attendre des jumeaux, triplés…), l’absence d’activité physique durant la grossesse et une grande circonférence de l’abdomen ont aussi été mis en cause dans des cas de diastasis abdominal. Bien évidemment la grande majorité de ces facteurs de risques supposés sont non modifiables. Car inhérents à la grossesse en elle-même.

Laisser une réponse

Kevin
Rédacteur chez allofamille spécialisé sur les sujets liés à la famille.
Recevez les meilleurs articles par email chaque mardi et jeudi
+ +