Un ventre de femme enceinte de jumeaux - Crédits photo : Needpix
ActualitésGrossesse

Parlons-en : le diastasis abdominal sur grossesse, une grave complication de la gestation (Partie 1)

Le corps de la femme subit un nombre incalculable de modifications plus ou moins bénéfiques durant la grossesse. Qu’il s’agisse de la modification du transit intestinal ou du gonflement des seins et des jambes, qu’il s’agisse des jambes lourdes ou de l’installation de nausées et vomissements, chaque modification sur grossesse a son lot de complications. Un peu comme cela est le cas du diastasis abdominal sur grossesse. C’est justement l’objet de ce nouveau numéro de Parlons-en.

Au fait pour bien comprendre, c’est quoi déjà le diastasis abdominal ?

Encore appelé diastase abdominal, le diastasis abdominal se définit par la société savante comme étant écartement ou une séparation pathologique du muscle droit de l’abdomen. Car il faut savoir que sous la peau, et ce chez l’homme comme chez la femme, sont disposés diverses couches de muscles. Dont le muscle grand droit. Chaque individu détient deux muscles grands droits. C’est un muscle pair qui est communément ou mal nommé abdominaux durant l’exercice physique.

Au cours de la grossesse, l’utérus prend du volume suivant le développement de l’enfant. Et cette prise de volume refoule certains organes de l’abdomen. Tout en en étirant d’autres, notamment les muscles. En temps normal les extrémités du grand droit sont rattachées à ce qu’on appelle la ligne blanche. Mais du fait des phénomènes cités plus haut, il peut arriver qu’ils s’en détachent et laissent du coup une cavité béante en plein milieu de l’abdomen. On parle alors de diastase abdominale, ou diastase des grands droits ou diastasis abdominal.

Les complications du diastasis abdominal

On compte principalement quatre complications du diastasis abdominal. Et toutes sont inhérentes à la modification de la conformation et de la posture du bassin de la femme. La première complication n’est autre que la diminution de la stabilité du bas du dos et du bassin. La douleur est plus marquée, puisqu’il s’agit de douleurs intenses et à type de chaleur dans le bas du dos en question ou au niveau de la ceinture pelvienne.

La troisième complication est liée aux dysfonctionnements de certains organes ou structures du plancher pelvien. Qui peut se manifester par une incontinence urinaire ou anale, et même un prolapsus des organes pelviens. Notamment la col utérin ou l’anus. Cependant, notez que bien qu’elles existent, ces complications sont rarissimes.

Laisser une réponse

Kevin
Rédacteur chez allofamille spécialisé sur les sujets liés à la famille.
Recevez les meilleurs articles par email chaque mardi et jeudi
+ +