Un couple consultant un médecin - Crédits photo : Wikimedia Commons
ActualitésConceptionGrossesseMaman

Infertilité : quels examens médicaux sont nécessaires ?

En France désormais, 10 à 15 % de la population est concernée par un problème aigu ou chronique de fertilité. L’infertilité gagne donc du terrain, lorsque la natalité plonge et la mortalité explose dans nos contrées. Si vous aussi êtes dans l’incapacité d’avoir des enfants, une consultation chez un spécialiste de la conception s’impose. Voici quelques-uns des examens médicaux qu’il est susceptible de vous demander.

#1. Le spermogramme

Surtout adressé aux hommes, le spermogramme est un examen qui permet d’évaluer qualitativement et quantitativement le sperme. Cet examen est non invasif et demeure à ce jour l’un des plus fiables pour écarter une cause d’infertilité d’origine masculine.

#2. Le test de Hühner

Plus la femme se rapproche de sa période d’ovulation, plus son organisme sécrète une substance appelée glaire cervicale. Or cette dernière est chargée de capaciter les spermatozoïdes en détruisant une membrane située sur la pointe de leur tête.

Le test de Hühner permet d’évaluer la qualité et la perméabilité de la glaire cervicale de la femme. Il se réalise en général sur un échantillon frais de glaire cervicale, prélevé 12 heures au maximum après le rapport sexuel d’un couple consultant pour des problèmes de fertilité.

#3. Un dosage des hormones

Outre l’évaluation du sperme et de la glaire cervicale, l’autre examen très attendu est celui du dosage des hormones féminines. En effet les hormones jouent un rôle primordial dans la capacité d’une femme à enceinter ou pas. Et leur baisse peut créer des troubles rendant impossible toute gestation.

Fort heureusement, il existe diverses supplémentations permettant de corriger ces déséquilibres.

#4. L’échographie pelvienne

Il s’agit même de l’examen de base pour un bilan d’infertilité. L’échographie pelvienne permet de visualiser l’intérieur de l’appareil génital de la femme, des trompes aux ovaires, en passant par le vagin vers l’utérus. Ainsi, toute anomalie structurelle mettant en facteur le pronostic de fertilité peur être écartée.

Source :

Magic Maman

Laisser une réponse

Kevin
Rédacteur chez allofamille spécialisé sur les sujets liés à la famille.
Recevez les meilleurs articles par email chaque mardi et jeudi
+ +