fasciathérapie
La fasciathérapie pour soulager les maux de la grossesse - Crédit photo : Chema Photo - Unsplash
AccouchementActualitésGrossesseMaman

Suite de couches : tout savoir du corps de la femme après l’accouchement (partie 2)

Si la grossesse réserve des surprises, la période qui lui succède réserve des surprises encore plus étranges. Appelé suites de couches, le lendemain de l’accouchement d’une femme est marqué par d’importants changements dans son organisme et ses habitudes quotidiennes. Voici du coup tout ce que vous devez savoir des suites de couche de la femme, après l’expulsion de son nouveau-né !

Contraception : oui ou non ?

Une fois vos règles de retour, cela signifie que votre organisme est depuis 15 jours environ, de nouveau prêt à concevoir un enfant. Or il serait très néfaste pour lui à ce moment précis, si tôt après un accouchement, de porter une nouvelle grossesse. Sans oublier les raisons de planification familiale. D’où l’importance d’une contraception au lendemain du retour des règles.

Le stérilet, un moyen de contraception – Crédits photo : Flickr

La plus accessible demeure le préservatif. Cependant, vous pouvez soumettre à votre médecin traitant votre désir de pose d’un DIU (dispositif intra-utérin). Attention toutefois à trop faire confiance au coït interrompu : il s’agit d’une méthode de contraception très peu fiable.

Qu’espérer de la consultation post-natale ?

La première consultation post-natale s’effectue 6 à 8 semaines après l’accouchement. Elle se fait chez le gynécologue (votre sage-femme un votre généraliste peuvent également faire l’affaire) pour la maman, et le pédiatre pour l’enfant.

Consultation post-natale – Crédits photo : Health Mil

En ce qui concerne la maman, le but de cette consultation est tout simple : s’assurer que votre organisme se remet bien de la grossesse et de l’accouchement.

QUID des séances de rééducation ?

Les muscles du bassin ont été soumis à rude épreuve durant l’accouchement. Certains d’entre-eux sont même susceptibles d’avoir perdu de leur élasticité. Notamment le périnée. Du coup il est important de muscler ce dernier afin de rétablir le fonctionnement normal des sphincters et valves qui tapissent l’appareil urogénital féminin, ainsi que la zone terminale du tube digestif, l’anus.

De plus la rééducation du périnée est remboursée par la Sécurité Sociale. Parmi les activités populaires servant à rééduquer l’organisme en général et le périnée en particulier on compte notamment l’aquagym et la marche.

Source :

Parents

Laisser une réponse

Kevin
Rédacteur chez allofamille spécialisé sur les sujets liés à la famille.
Recevez les meilleurs articles par email chaque mardi et jeudi
+ +