Source : Pixabay. Des techniques inhabituelles pour concevoir un enfant.
ActualitésGrossesse

Hydramnios : tout savoir sur l’excès de liquide amniotique !

La grossesse est un long et fastidieux processus qui n’a pas fini de livrer ses secrets. Durant les 9 mois que votre enfant fera dans votre utérus, divers événements plus ou moins graves peuvent survenir. Parmi lesquels l’hydramnios, dont les complications peuvent être catastrophiques. Quelles en sont les causes ? Que signifie même d’ailleurs l’hydramnios et comment est-elle prise en charge ?

Au fait c’est quoi l’hydramnios ?

L’hydramnios se défini comme l’excès de liquide amniotique au cours d’une grossesse, dans le sac embryonnaire qui contient le fœtus, le placenta et ses annexes. Aussi simplement que cela.

Pour rappel, le liquide amniotique est le fluide dans lequel baigne un embryon puis un fœtus au cours ce la grossesse. Il a divers rôles, dont celui de protéger l’enfant, et aussi de lui fournir un milieu à température constante et équilibrée, où évoluer en toute quiétude.

Comment le diagnostic d’hydramnios est-il posé ?

Deux méthodes permettent de poser le diagnostic d’hydramnios. L’une repose sur la mesure de la hauteur utérine, qui a une valeur plus ou moins définie et connue selon les stades de la grossesse.

Un appareil à échographie – Crédits photo : Pixabay

La seconde méthode est échographique et seul le médecin pratiquant l’échographie peut poser sur indication de l’appareil à échographie, un diagnostic d’hydramnios.

Et sinon quelles en sont les causes ?

Diverses entités peuvent causer un hydramnios. Pour les plus récurrentes, on retrouve notamment le diabète gestationnel chez la mère, les malformations fœtales, les anomalies chromosomiques et même les tumeurs cervicales ou sacro-coccygiennes de l’enfant.

Quelles peuvent en être les complications ?

La complication la plus redoutée est sans doute un déclenchement précoce du travail d’accouchement. Car trop de liquide amniotique peut accroître le poids du sac gestationnel qui comprimera des structures environnantes sécrétant des substances susceptibles de déclencher précocement la survenue de contractions.

Quel traitement pour l’hydramnios ?

Seul votre médecin peut vous entretenir quant au traitement de votre hydramnios, si jamais vous en souffrez. Cependant, en règle générale, la démarche thérapeutique consiste à retrouver la cause de l’hydramnios et de supprimer celle-ci. Une fois la cause supprimée, l’hydramnios devrait se résorber spontanément.

Source :

Parents





Kevin
Rédacteur chez allofamille spécialisé sur les sujets liés à la famille.
Recevez les meilleurs articles par email chaque mardi et jeudi
+ +
Inline
Inline