Actualités

Crédit d’impôt : comment défiscaliser avec l’aide à domicile ?

Le secteur de l’aide à domicile connaît depuis quelques années un succès retentissant. En effet, nombreux sont les particuliers faisant appel à une aide au ménage, une garde d’enfants, un jardinier ou un employé de maison, afin d’alléger leur charge mentale et ainsi profiter pleinement de leur vie de famille. D’autre part, l’aide à domicile donne également lieu à un crédit d’impôt. Comment en profiter ? Quelles sont les conditions à remplir ?

Quelles sont les conditions pour profiter du crédit d’impôt de l’aide à domicile ?

Pour profiter du crédit d’impôt relatif à l’emploi d’une aide à domicile, il est obligatoire d’être domicilié en France. D’autre part, cette prestation doit concerner une résidence principale ou secondaire en France, ou la résidence d’un ascendant.

Les conditions d’obtention du crédit d’impôt concernent également la nature du service. Celui-ci doit être rendu par un salarié employé par le particulier, ou par une association, une entreprise ou un organisme déclaré. Azaé est l’un des réseaux de service à domicile en France les plus connus et les plus plébiscités par ses clients.

Enfin, sachez que la défiscalisation offerte par les prestations de services à la personne ne concerne que certaines activités. Il s’agit de la garde d’enfant, de l’aide aux devoirs, des services domestiques, des soins esthétiques et corporels, de la préparation des repas à domicile, du traitement du linge, de l’assistance pour les enfants, les personnes âgées et handicapées, l’aide à la mobilité, les travaux d’entretien de la maison, du jardinage, du petit bricolage et de l’assistance informatique et internet.

Taux et montant du crédit d’impôt

En faisant appel à une agence de services à domicile, il devient possible de profiter d’un crédit d’impôt de 50 % des dépenses relatives à ces prestations, sur une année et dans une limite de 12 000 €. Toutefois, ce plafond peut être majoré de 1 500 € pour chaque enfant à charge, ou pour chaque membre du foyer âgé de plus de 65 ans.

En revanche, pour les services de bricolage de moins de 2 heures, le plafond des dépenses est fixé à 500 € par an. Il est de 3 000 € pour les prestations d’assistance informatique et de 5 000 €, pour les petits travaux de jardinage.

Pour déclarer les dépenses relatives aux services à domicile, rien de plus simple. En effet, il suffit de les indiquer dans la déclaration de revenus. C’est l’administration concernée qui se chargera du calcul du crédit d’impôt.

Marc
Rédacteur en chef sur allofamille.
Recevez les meilleurs articles par email chaque mardi et jeudi
+ +
Inline
Inline