Source : Pixabay. Des enfants tués lors des manifestations à Gaza.
Actualités

Près de 50 enfants ont été tués lors des manifestations à Gaza

L’organisme Save the children et ses partenaires ont parlé à plus d’un millier d’enfants touchés par les manifestations, dont beaucoup luttent pour faire face à des blessures qui bouleversent leur vie. L’organisme soutient l’appel lancé par l’ONU à Israël afin qu’il révise les règles d’engagement militaires relatives à l’utilisation de balles réelles contre les enfants, et insiste pour que toutes les manifestations restent pacifiques.

L’OMS a confirmé le fait que près de 50 enfants ont été tués à la frontière de Gaza depuis le début des manifestations il y a un an. Selon les Nations Unies, plus de 6 000 enfants ont été blessés à ce jour lors des manifestations à Gaza, y compris ceux qui ont été touchés par des balles réelles, des balles en caoutchouc et des gaz lacrymogènes.

Des balles tuant et blessant des enfants

La commission d’enquête mandatée par l’ONU a rapporté que des soldats israéliens avaient tiré sur des enfants, en utilisant des balles réelles et en caoutchouc, et qu’ils avaient été soignés pour inhalation de gaz lacrymogène à travers la frontière.

Voici une vidéo en anglais parlant de ces manifestations :

Un grand nombre de ceux qui ont survécu ont subi des blessures qui ont bouleversé leur vie et se sont vu refuser l’accès aux soins médicaux adéquats leur permettant de répondre à leurs besoins. La demande d’assistance médicale spécialisée dépasse de loin le système de santé de Gaza, qui a été paralysé par les années de blocus.

Des enfants victimes de troubles mentaux

Au-delà  de leurs blessures physiques, la santé mentale des enfants à Gaza semble également être au plus bas. Les recherches menées par Save the children ont montré que, même avant les manifestations, de nombreux enfants présentaient des signes inquiétants de détresse.

De nombreuses années de crise humanitaire ont laissé de nombreux enfants dans des situations vraiment déplorables. Save the children met ainsi en garde contre les niveaux élevés d’anxiété et de dépression chez les jeunes de Gaza.

Source :

ReliefWeb

Laisser une réponse

Marc
Rédacteur en chef sur allofamille.
Recevez les meilleurs articles par email chaque mardi et jeudi
+ +
Inline
Inline