Des compléments alimentaires riches en oméga-3 - Crédits photo : PIxabay
ActualitésGrossesse

Oméga-3 et grossesse : pourquoi faut-il les prendre et comment ?

Au cours d’une grossesse, les besoins nutritionnels et énergétiques, mais aussi minéraux de la femme, sont multiplié par deux. Voire par trois. Du coup des molécules essentielles telles que les oméga-3 qui sont hautement importantes pour le bon fonctionnement de l’organisme se retrouvent en quantités insuffisantes dans le flux sanguin. Pourquoi sont-ils utiles et comment les consommer durant la grossesse ?

Les oméga-3, pourquoi sont-ils si importants ?

Avant de pénétrer de plein fouet dans ce sujet, nous aimerions rappeler qu’il existe grossièrement trois types d’oméga-3. Les EPA, DHA et ALA. Tous trois ont la même fonction spécifique, bien qu’ayant des formules chimiques légèrement différentes.

Les oméga-3 sont des acides gras essentiels qui concourent à la régulation de certains fonctions du corps. Comme notamment la cognition, la réponse de l’organisme au stress ou même la réaction à certains allergènes. Or les apports quotidiens en oméga-3 sont 10 fois insuffisants par rapport à ce qu’ils devraient être chez la femme enceinte d’après l’OMS.

Les oméga-3, bons pour la santé – Crédits photo : Flickr

Raison pour laquelle il peut être nécessaire de supplémenter les apports quotidiens par la voie de l’alimentation ou de prise de compléments alimentaires.

Les oméga-3 : comment les consomme-t-on durant la grossesse ?

Comme on l’a vu avec le récent exemple du Fluconazole, toute substance apportée de manière artificielle à l’organisme durant la grossesse est susceptible d’avoir des effets plus ou moins pervers sur le foetus. Malformations, induction précoce du travail sont quelques-unes des complications non létales auxquelles on peut faire face.

Du coup, il est nécessaire de bien encadrer ses apports en oméga-3 pendant la grossesse. De plus il est préférable d’opter pour des oméga-3 d’origine végétale, issus des salades, de l’huile de noix, pour ne citer que ceux-là.

Des compléments alimentaires à base de DHA sont également recommandés. Même si leur efficacité est controversée. Il est cependant conseillé d’éviter des sources d’oméga-3 tels que les laitages et viandes. Pour se prémunir des risques de pathologies liées à leur conservation.

Source :

Conso-Globe

Laisser une réponse

Kevin
Rédacteur chez allofamille spécialisé sur les sujets liés à la famille.
Recevez les meilleurs articles par email chaque mardi et jeudi
+ +