Actualités

Enfant : comment l’amener en vacances malgré la présence d’un plâtre ?

La présence d’un plâtre ne doit absolument pas être un frein aux vacances de votre enfant. Cependant, après ne fracture ou une entorse ou luxation nécessitant la pose d’un plâtre, comment protéger ce dernier de l’eau ou des activités en intérieur/extérieur de votre bambin au décours des congés ? Le protège plâtre est LA solution à ce problème et voici ses atouts.

Le plâtre est un vrai frein pour votre enfant

Lourd et volumineux le plâtre peut rapidement devenir un frein à l’épanouissement de votre enfant. En effet ce dispositif est conçu avec pour objectif premier de restreindre la mobilité d’une articulation ou d’un membre lésé. De ce fait le plâtre est une entrave aux sauts, aux courses, escalades et escapades que sont susceptibles de pratiquer les tout petits en vavances.

Dans l’optique de les aider quelque peu à garder une certaine autonomie malgré la présence du plâtre il est conseillé de protéger ce dernier.

Comment protéger le plâtre de votre enfant en vacances ?

Deux avantages découlent essentiellement de l’usage d’un protège plâtre. Notamment le fait que ce dernier confère au plâtre la capacité de résister à l’eau (l’enfant pourra donc nager ou au moins faire trempette) et qu’il réduise le poids de ce dernier. De plus le protège plâtre est garanti par la grande majorité des fabricants comme exempt d’effet garrot.

Des précautions à prendre tout de même

Bien que le protège plâtre permette à votre bambin de vaquer à ses activités sans risquer de se faire encore plus mal, il demeure cependant des précautions à prendre. Notamment le fait de le discipliner en lui faisant comprendre du mieux que vous puissiez les conséquences d’une altération dudit plâtre ou les complications inhérentes à la causalité de la pose de son plâtre.





Kevin
Rédacteur chez allofamille spécialisé sur les sujets liés à la famille.
Recevez les meilleurs articles par email chaque mardi et jeudi
+ +
Inline
Inline