Source : Pixabay. Réduction des enfants pris en charge.
Actualités

Projet de réduction du nombre d’enfants pris en charge en Écosse

Les parents et les universitaires ont appelé à un soutien accru des familles pour tenter de réduire le nombre d’enfants pris en charge. Ils souhaitaient également une approche moins punitive de la protection de l’enfance. Les recherches récentes ont montré que la proportion d’enfants pris en charge en Écosse a augmenté de 75 % depuis 2004.

Le gouvernement écossais a déclaré que le nombre d’enfants pris en charge avait en fait diminué au cours des cinq dernières années. Les statistiques officielles pour le reste du Royaume-Uni n’incluent pas les enfants gardés à la maison, sous la surveillance régulière des travailleurs sociaux.

Culture de sauvetage

Les statistiques recueillies par le professeur Andy Bilson, de l’université de Central Lancashire, ont montré que le nombre d’enfants pris en charge loin de chez eux en Écosse était en augmentation constante, avec une légère diminution l’an dernier.

Voici une vidéo montrant la prise en charge des enfants faisant l’objet d’une enquête d’abus sexuels :

La hausse concerne principalement les personnes prises en charge par un membre de la famille ou une famille d’accueil. Les enfants pris en charge dans des foyers dans le pays sont restés globalement stables. L’année dernière, plus de 11 000 enfants étaient pris en charge en Écosse. Le professeur Bilson, dont les recherches portent sur l’importance excessive accordée au risque dans le système de protection l’enfant, a indiqué qu’il y avait une augmentation significative.

L’enquête stigmatise les parents

Le professeur Bilson a également constaté de grandes différences dans la manière dont la protection de l’enfant était traitée par les autorités locales. Dans certaines zones du conseil, un enfant sur 10 a fait l’objet d’une enquête avant son quatrième anniversaire, contre un sur 100 dans les zones voisines.

La moyenne dans le pays était de 4,4 %, soit un enfant sur 23. Il a expliqué que les trois quarts des enfants inscrits au registre de protection de l’enfance n’avaient jamais eu à craindre des abus sexuels ou physiques.

Source :

BBC

Laisser une réponse

Marc
Rédacteur en chef sur allofamille.
Recevez les meilleurs articles par email chaque mardi et jeudi
+ +
Inline
Inline