Vapoter est 95 % moins risqué que fumer !

 

Nous sommes aujourd’hui des millions d’adultes dans le monde qui préférons vapoter plutôt que fumer. Des dizaines de milliers de Français — et de personnes à travers le monde — vapotent quotidiennement. Et, nous le faisons souvent sans avoir d’informations sur les différents produits disponibles sur le marché, leurs risques, leur fonctionnement, les liquides de vapotage et s’ils ont été ou non certifiés par les autorités sanitaires.

 

Après des années de commercialisation sans réel contrôle, vous pouvez maintenant profiter des meilleurs produits de vape et des arômes de cigarettes électroniques en ligne sur les meilleurs sites !

 

De plus, nous avons urgemment besoin d’une loi sur le contrôle de la qualité des produits de vapotage qui entrent dans notre pays. Une régulation qui réglemente cette activité, les e-liquides dans notre pays, les e-cigs, leurs accessoires et les arômes de vapotage, afin que nous puissions avoir des produits sûrs, autorisés, certifiés et de bonne qualité.

 

Si vous pensez que vous ou un être cher pourrait bénéficier de cette initiative, nous vous invitons à nous rejoindre et à diffuser cette information, afin qu’ensemble nous puissions briser les mythes qui existent sur le vapotage.

 

Les avantages de la vape !

Des experts mondiaux de la lutte antitabac soutiennent le vapotage et remettent en question les actions contre lui

 

Un groupe de spécialistes nord-américains a publié un article qui explique les raisons pour lesquelles ils soutiennent l’utilisation de vaporisateurs pour diminuer les risques auxquels sont exposés les fumeurs.

 

Le groupe restreint de scientifiques et de chercheurs de renom dédiés à la lutte antitabac a ouvertement approuvé le vapotage comme un outil efficace pour réduire les dommages causés par le tabagisme.

Et, ils l’ont fait à travers rien de moins qu’une publication dans The American Journal of Public Health, dans laquelle les chercheurs exhortent également à nettoyer l’image publique du vapotage.

 

La publication dirigée par K. Warner, professeur émérite de politique et de gestion de la santé à l’Université du Michigan et expert en lutte antitabac, explore divers sujets tels que l’effet que la nicotine a sur le cerveau. Il aborde les préoccupations concernant les risques et aussi les risques que le vapotage pourrait fournir.

 

Ces affirmations arrivent à un moment où les gouvernements de nombreux pays prennent des décisions en la matière, tout en faisant circuler des informations fausses ou déformées qui déroutent les consommateurs. Sans fondement scientifique, les gens ont été amenés à croire que le vapotage est tout aussi nocif que fumer des cigarettes, voire plus.

 

Un bon exemple en est l’étude menée un professeur de cardiologie et de physiologie à la David Geffen School of Medicine de l’Université de Californie (UCLA) — qui a principalement servi à désinformer sur cette mesure de réduction des dommages.

En effet, dans une interview accordée à « Vaping Today », il a catégoriquement démenti : « Nous ne prétendons pas que le vapotage peut provoquer certaines maladies ».

 

Dans le même ordre d’idées, une étude de chercheurs et leaders anti-vapotage — a été publiée, affirmant que le vapotage augmentait la probabilité d’avoir une crise cardiaque. Plus tard, il a été publiquement nié. 

 

Face à ces fake news, les spécialistes ont exprimé dans la lettre leur inquiétude pour la santé publique. Ils sont également frappés par le fait que certains gouvernements et institutions de santé publique concentrent leur inquiétude sur les risques du tabac chez les enfants et qu’il n’y a apparemment aucun intérêt pour les fumeurs adultes.

 

Pour montrer que le vapotage augmente le sevrage tabagique, les experts se sont appuyés sur 4 points :

 

  • Résultats d’essais randomisés montrant que les cigarettes électroniques surpassent les autres méthodes d’arrêt (comme les patchs à la nicotine).
  • Des études de population montrent que le vapotage double presque le succès des tentatives d’arrêt du tabac.
  • Diminution des ventes de cigarettes en comparaison à l’augmentation des ventes de produits associés au vapotage.
  • Conséquences imprévues des politiques restreignant le vapotage, telles que les interdictions qui ont déclenché le tabagisme.

 

En guise de conclusion, les auteurs proposent des mesures telles que l’imposition de taxes plus élevées sur les cigarettes conventionnelles que sur les cigarettes électroniques, afin de favoriser le passage à ces dernières.

 

De plus, il faudrait rendre les produits de vapotage, liquides et arômes disponibles uniquement dans des magasins de vapotage exclusifs comme celui de Trepy.fr.

On peut aussi envisager de restreindre la publicité afin d’éviter de créer une initiation des jeunes et de baisser les niveaux de nicotine dans les cigarettes tout en garantissant la disponibilité de produits à la nicotine à risque réduit acceptable.

 

Mais, pour vous assurer de pleinement profiter de votre vapotage avec des e-cigarettes de qualité et des produits et e-liquides de vape en ligne, rendez-vous sur le site de Terpy.fr. C’est un des leaders du marché, reconnu pour son sérieux et la qualité de ses produits.

Recevez les actualités du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici