Le confinement qui a eu lieu en première moitié d’année a laissé des séquelles indélébiles dans nombre de familles françaises. Entre divorces, meurtres, violences conjugales, déchirements, les faits divers ont connu une forte explosion durant le confinement. Il semblerait que le reconfinement aboutisse au même résultat, puisque les cas de violences conjugales signalées ont vu leur taux grimper de 15 % depuis le 31 octobre dernier. Ce qui en plus de la dégradation de la santé mentale des Français, est tout sauf un bon signe pour la suite du reconfinement.

Explosion des violences conjugales en France

En conférence de presse ce matin, Marlène Schiappa, ministre déléguée auprès du ministre de l’intérieur et en charge de la citoyenneté annonçait une forte hausse des cas de violences conjugales, sexuelles et sexistes en France, de l’ordre de 15 %, depuis le début du reconfinement.

Dispute de couple – Crédits photo : Needpix

En effet, la plate-forme de signalement de ce type de violences a enregistré une hausse assez nette desdits signalements, suite aux appels des victimes ou des occupants du voisinage des lieux où se sont déroulés les faits.

« Même s’il est encore trop tôt pour dire que les signalements exploseront à nouveau, on constate déjà une hausse des signalements à cette plate-forme de l’ordre d’environ 15 % » évoquait la ministre.

Des policiers en renfort pour le reconfinement

Alors que tout semblait bien parti pour un reconfinement paisible, les cas de violences conjugales en hausse a poussé le ministère de l’intérieur à recruter massivement des policiers, afin de suppléer les effectifs déjà présents sur le terrain.

Equipe de police – Crédits photo : Wikimedia Commons

A titre d’exemple, le site Guyancourt qui est fonctionnel tous les jours 24h/24, compte désormais 30 policiers. Parmi lesquels 12 qui ont été recrutés fin octobre. Et il ne s’agit là que d’une première vague de renforcement des effectifs, puisqu’on ne sait à ce jour pas quand le pays sortira définitivement de la crise sanitaire liée au COVID-19.

Source :

Recevez les actualités du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici